unibet
Touchdown Shop

Cowboys – Broncos (16-30) : la défense de Denver fait vivre un cauchemar à Dak Prescott

De retour après un match d’absence, Dak Prescott n’a pas vu le jour contre les Broncos, et les Cowboys ont pris cher.

Dallas Cowboys (6-2) – Denver Broncos (5-4) : 16-30

Sur une grosse série de six victoires consécutives, les Cowboys semblaient quasiment intouchables au moment d’aborder leur match contre les Broncos ce dimanche, le centième de Dallas à l’AT&T Stadium. Au final, ils ont quitté la rencontre avec de gros doutes. Dominée à la surprise générale dans presque tous les compartiments du jeu, l’équipe menée par Dak Prescott (19/39 à la passe, 232 YDS, 2 TD, 1 INT, 2 sacks subis) fut tout simplement méconnaissable.

Les Broncos font leur loi

Si la star Von Miller n’est plus à Denver, la défense des Broncos – l’une des moins perméables de la NFL – reste solide et les Cowboys vont très vite s’en rendre compte. Sur leurs deux premiers drives, Dak Prescott et ses coéquipiers de l’attaque sont stoppés sur une quatrième tentative, une fois à la course et autre fois à la passe. Deux occasions manquées pour Dallas, et un gros message envoyé de la part des Broncos.

Non seulement la défense de Denver est très bien en place mais l’attaque est également inspirée, ce qui n’arrive pas souvent chez les Broncos. Après un premier drive qui s’est terminé par un punt, les visiteurs déroulent en se basant à la fois sur un jeu de course très performant et un Teddy Bridgewater bien propre (19/28, 249 YDS, 1 TD, 1 TD au sol). Résultat, Melvin Gordon III (21 courses, 80 YDS, 1 TD) est le premier à trouver la end zone (0-6, transformation manquée), puis Bridgewater envoie Tim Patrick (4 REC, 85 YDS, 1 TD) sur orbite pour un touchdown de 44 yards (0-13). Les Broncos vont même ajouter trois points supplémentaires pour creuser encore un peu plus l’écart avant la mi-temps (0-16).

Dimanche difficile pour Dak Prescott

Forcément, au retour des vestiaires, on attend une grosse réaction de la part des Cowboys, pas habitués à galérer autant offensivement. Mais c’est à travers les équipes spéciales que Dallas se relance… en tout cas c’est ce qu’on croit. Les Cowboys bloquent un punt, sauf que le ballon dépasse la ligne de scrimmage et ce sont les Broncos qui récupèrent le cuir, obtenant ainsi un first down. First down qui sera transformé quelques jeux plus tard en un field goal après une très grosse course de Javonte Williams (17 courses, 111 YDS) (0-19). Sacré retournement de situation !

Dak Prescott, souvent sous pression en première période sans la présence du tackle offensif Tyron Smith, n’arrive lui toujours pas à trouver son rythme contre la défense agressive de Denver. Pire, sur un quatrième down, les Cowboys rendent une nouvelle fois le ballon suite à une passe incomplète. C’est simple, rien ne réussit à Dallas dans cette rencontre.

Malgré plusieurs pépins physiques sur leur ligne offensive, les Broncos continuent eux d’imposer leur jeu au sol. Et quand Teddy Bridgewater trouve Kendall Hinton au début du quatrième quart-temps pour un gros gain de 40 yards, Denver a une occasion rêvée pour tuer la rencontre. Et les hommes de Vic Fangio ne vont pas la laisser passer. Bridgewater force le passage pour le touchdown, et ça fait 0-27 après une conversion à deux points. La stupeur est totale à Dallas.

Comme si ça ne suffisait pas, la défense des Broncos va également intercepter Prescott, histoire de lui pourrir complètement la soirée. Dak et les Cowboys vont tout de même réussir à sauver l’honneur en toute fin de match avec deux touchdowns aériens de Malik Turner (5 REC, 33 YDS, 2 TD), mais c’est plus anecdotique qu’autre chose. Score final : Cowboys 16, Broncos 30.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires