France Autriche Football americain

[NCAA] Le baromètre de la draft : Devin Lloyd fait sauter la banque

Receveurs et défenseurs à l'honneur lors de cette 10e semaine de compétition.

Chaque dimanche, la rédaction de TDActu vous propose un point sur les joueurs universitaires. Qui a été performants et qui a déçu ? Car il n’est jamais trop tôt pour se préparer à la draft 2022, un hebdomadaire axé sur les performances individuelles des futurs joueurs NFL. Seuls les joueurs éligibles à la draft 2022 sont cités ici.

Semaine 10 :

Une semaine de compétition marquée par une confrontation entre deux quarterbacks attendus à la draft 2022 (Ole Miss vs Liberty). D’autres joueurs de la position la plus importante dans ce sport ont aussi marqués des points alors que la cuvée de receveurs s’annoncent très prometteuse.

Temps ensoleillé

  • Desmond Ridder, QB, Cincinnati : 274 yards (15/23) pour 2 touchdowns et 1 interception, 43 yards et 1 touchdown au sol
  • Kenny Pickett, QB, Pittsburgh : 416 yards (28/43) et 3 touchdowns à la passe, 57 yards et 1 touchdown au sol
  • Devin Lloyd, LB, Utah : 9 plaquages dont 5 pour pertes, 1 interception retournée pour un touchdown
  • Jahan Dotson, WR, Penn State : 242 yards et 3 touchdowns
  • David Bell, WR, Purdue : 217 yards et 1 touchdown
  • Chris Olave, WR, Ohio State : 61 yards et 1 touchdown

Conduit par le quarterback Desmond Ridder, l’université de Cincinnati continue son parcours parfait : 9 matchs et 9 victoires. Parviendront ils à réaliser la saison parfaite, en remportant leurs 3 matchs restants ? Et surtout, obtiendront ils les faveurs du comité élisant les 4 équipes allant en playoffs ? Autant de questions qui trouveront réponses d’ici un mois. En tout cas, sur un plan individuel, le joueur continue de marquer des points. Le quarterback Kenny Pickett continue lui aussi de briller : en 9 matchs 2021, il a lancé 29 touchdowns et seulement 3 interceptions ! Sa 5e saison universitaire semble être la bonne (année bonus en raison de la pandémie). Joueur solide au haut niveau universitaire depuis trois saisons, il montre désormais qu’il postule pour une place chez les pros.

Le linebacker Devin Lloyd est bien connu des suiveurs du football universitaire. En 2019, il avait déjà signé 91 plaquages dont 11 infligeant des pertes de yards à l’adversaire : 6 sacks du quarterback et 5 stops d’un coureur avant qu’il ne franchisse la ligne d’engagement. Lors de la saison 2020, tronquée par la pandémie, l’université de Utah ne joue que 5 matchs mais Devin Lloyd trouve le moyen de faire parler de lui avec 10 plaquages pour pertes. Jouant sa 4e saison sur le campus de Salt Lake City, il confirme tout son talent avec 19 plaquages pour pertes en 9 matchs ! Recruté comme safety, il a conservé sa faculté à comprendre les routes des receveurs et tight-ends et il ajoute 3 interceptions à son bilan 2021. Rapide, athlétique et intelligent, il est un possible choix du 1e tour de la draft 2022. Pour se faire, il devra battre la concurrence de Christian Harris (Alabama) et de Brandon Smith (Penn State), qui eux aussi, se sont distingués hier.

Joueur explosif de petit gabarit (1m78), Jahan Dotson dynamite semaines après semaines les défenses adverses : 9 touchdowns en 9 matchs. Face à Maryland, il a été inarrêtable. David Bell de Purdue propose lui davantage de taille et s’il est forcément moins explosif que Dotson, il possède néanmoins suffisamment de vitesse pour espérer créer de la séparation en NFL. Non, Chris Olave n’a pas effectué un match fantastique face à Nebraska, alors qu’il a déjà signé 4 matchs à plus de 100 yards après réceptions en 2021. Mais il confirme. Il confirme que sa qualité de tracé en fera un choix du 1e tour en 2022. Être là où il faut et au moment où il le faut : en voila une qualité primordiale pour un receveur. En voici un exemple dans le tweet ci dessous, lors de son score hier soir.

Mentions

  • Sam Howell, QB, North Carolina : 216 yards (16/26) et 1 touchdown à la passe, 104 yards et 2 touchdowns au sol
  • Jaquarii Roberson, WR, Wake Forest : 111 yards et 2 touchdowns
  • Jameson Williams, WR, Alabama : 160 yards et 1 touchdowns
  • Breece Hall, RB, Iowa State : 136 yards et 2 touchdowns
  • Kyren Williams, RB, Notre Dame : 95 yards et 2 touchdowns au sol, 36 yards après réceptions
  • Kenneth Walker, RB, Michigan State : 146 yards et 1 touchdown
  • Joshua Ezeudu, OG, North Carolina
  • Kenyon Green, OG, Texas A&M
  • Travon Walker, DT, Georgia : 4 plaquages dont 2 pour pertes
  • Nolan Smith, Edge, Georgia : 3 plaquages dont 1 pour pertes et 1 punt bloqué
  • George Karlaftis, DE, Purdue : 3 plaquages dont 1 pour pertes, 1 fumble récupéré
  • Christian Harris, LB, Alabama : 6 plaquages dont 1 sack et 2 passes défendues
  • Brandon Smith, LB, Penn State : 9 plaquages dont 2,5 pour pertes et 2 passes défendues
  • Ahmad Gardner, CB, Cincinnati : 5 plaquages dont 1 sack
  • Jermaine Waller, CB, Virginia Tech : 5 plaquages et 1 passe défendue

Temps pluvieux

  • Malik Willis, QB, Liberty : 173 yards (16/25) et 3 Interceptions à la passe, 71 yards et 1 touchdown au sol

Alors que Malik Willis était très attendu dans son duel de quarterback contre Matt Corral, le jeune lanceur a réalisé le pire match de sa carrière au pire moment. Les statistiques sont mauvaises, le rendu visuel est pire. Car s’il a un tout petit peu sauvé ses statistiques en fin de match, il a semblé déstabilisé tout le match. Incapable de reconnaître la pression, il n’a jamais cherché de seconde lecture et a jouer au héros en lançant des passes impossibles. S’il n’a pas été aidé par le reste de l’attaque, il a démontré de graves lacunes qui peuvent lui coûter le premier tour de la draft 2022.

Mentions

  • Leddie Brown, RB, West Virginia : 24 yards en 10 courses
  • Taulia Tagovailoa, QB, Maryland : 371 yards (41/57) pour 1 touchdown et 1 interception, -29 yards au sol

Sous les radars

  • Sam Hartman, QB, Wake Forest : 398 yards (25/51), 5 touchdowns et 2 interceptions à la passe, 78 yards et 2 touchdowns au sol
  • Bailey Zappe, QB, Western Kentucky : 281 yards (29/50) et 4 touchdowns
  • Bryant Koback, RB, Toledo : 180 yards et 2 touchdowns
  • Ty Chandler, RB, North Carolina : 213 yards et 4 touchdowns

Le quarterback Sam Hartman ne possède pas la taille idéale (1m85 pour 95 kilos) et semble manquer d’un attribut supérieur pourtant, cela fait 4 saisons qu’il démontre ses capacités en tant que lanceur avec Wake Forest. Bien revenu d’une blessure lors de sa prometteuse saison freshman, il effectue une très belle saison 2021 : 27 touchdowns lancés pour 7 interceptions. Et s’il n’est pas forcément réputé pour avoir des qualités athlétiques, il a joute néanmoins 8 touchdowns en portant le cuir. Face à North Carolina, il produit son 5e match à plus de 300 yards à la passe dans la même saison. Ces dernières années dans la conférence ACC, seuls 2 QBs avaient réussi cette performance : Matt Ryan (Falcons) en 2007 et Russell Wilson (Seahawks) en 2010. Drafté le dernier jour (tours 4 à 7) ou signé après la draft, il aura sans aucun doute une chance lors d’un camp NFL en 2022.

Joueur au style spectaculaire, le quarterback Bailey Zappe continue de faire parler de lui. Joueur aimant prendre des risques, tout semble lui réussir dans cette saison 2021 : 9 matchs pour 37 touchdowns lancés et 6 interceptions. Parfait pour être utilisé dans un système agressif, il devrait avoir sa chance auprès d’une équipe NFL cherchant un remplaçant avec du potentiel de développement.

Coureur puissant, Bryant Koback devrait trouver une place en fin de draft ou tout au moins être signé juste après. S’il ne possède aucun attribut exceptionnel, il est un joueur solide pouvant contribuer dans un comité NFL. Sa constance joue pour lui : 14 touchdowns en 2018 (13 matchs), 12 TDs en 2019 (12), 4 TDs en 2020 (6) et 7 touchdowns en 2021 en 9 matchs. Autre coureur avec une chance d’être drafté, Ty Chandler de North Carolina. Déjà auteur de 9 touchdowns en 8 matchs 2021, il en a ajouté 4 face à Wake Forest ! Barré par Michael Carter (Jets) et Javonte Williams (Broncos) en 2020, il profite d’un plus gros temps de jeu pour faire valoir son talent.

Mentions

  • Dustin Crum, QB, Kent State : 322 yards (20/30) et 2 touchdowns à la passe, 72 yards et 2 touchdowns au sol
  • Jerrion Ealy, RB, Ole Miss : 115 yards et 2 touchdowns
  • Camerun Peoples, RB, Appalachian State : 116 yards et 1 touchdown
  • Travis Dye, RB, Oregon : 211 yards et 1 touchdown
  • Rachaad White, RB, Arizona State : 202 yards et 3 touchdowns
  • Charleston Rambo, WR, Miami : 210 yards et 1 touchdown
  • Zi’Yon Hill, DT, Louisiana : 8 plaquages dont 1 sack
  • Sam WIlliams, DE, Ole Miss : 8 plaquages dont 2 sacks
  • Tre Williams, DE, Arkansas : 4 plaquages dont 2 sacks
  • Will McDonald, DE, Iowa State : 6 plaquages dont 2,5 sacks et 1 passe défendue
  • Troy Brown, LB, Central Michigan : 9 plaquages et 1 interception
  • D’Marco Jackson, LB, Appalachian State : 9 plaquages dont 2 pour pertes (1 sack)
  • Darrian Beavers, LB, Cincinnati : 10 plaquages
  • Terrel Bernard, LB, Baylor : 11 plaquages
  • Jack Sanborn, LB, Wisconsin : 9 plaquages dont 1 sack
  • Olakunle Fatukasi, LB, Rutgers : 10 plaquages
  • Malcolm Rodriguez, LB, Oklahoma State : 9 plaquages dont 1 pour pertes
  • Tyrique Stevenson, DB, Miami : 6 plaquages dont 1,5 pour pertes
  • Smoke Monday, S, Auburn : 9 plaquages et 1 passe défendue
  • Reed Blankenship, S, Middle Tennessee : 9 plaquages
  • Jammie Robinson, DB, Florida State : 10 plaquages et 1 interception

Cocorico

Le Français Wilfried Pene a rejoint l’université de Virginia Tech en 2020. Recruté pour jouer tight-end, il ne parvient pas à trouver du temps de jeu alors pour la saison 2021, ses entraineurs lui proposent de changer de coté du ballon. Faut dire qu’il a joué dans un lycée dans l’état du Connecticut et il y jouait à la fois tight-end et defensive-end. Profitant de la blessure du defensive tackle Mario Kendricks, il obtient du temps de jeu face à Boston College et si son équipe s’est inclinée 17 à 3, le Français a réussi 4 plaquages dans ce match. À noter qu’un autre Français, jouant lui aussi sur la ligne défensive, fait ses armes en football universitaire. Junior Aho a signé 3 sacks en 2020 et après avoir raté le début de la saison 2021, il est à nouveau dans la rotation de SMU. En 2022, un 3e Frenchy, encore un joueur de ligne défensive, jouera en NCAA : Jeffrey M’Ba a en effet de nombreuses offres, certaines prestigieuses, lui qui joue actuellement dans un Junior College.

L’action de la semaine

Une fois n’est pas coutume, l’action de la semaine nous vient du second niveau universitaire. North Dakota State évolue au niveau FCS, soit en dessous des 130 universités composant le niveau FBS. Pourtant, cette université aurait sa place au niveau supérieur. Mais que vaut il mieux ? Dominer le niveau inférieur ou se débattre dans le ventre mou du niveau supérieur ? Samedi 06 novembre 2021, ils affrontaient leurs rivaux de South Dakota State et ils ont encaissé un superbe jeu feinté : en situation de goal line, le ballon est engagé entre les jambes du quarterback et il est arrivé directement dans les mains du coureur. Pour une course ? Pas du tout, le coureur a alors trouvé un receveur dans la zone d’en but pour un touchdown ! Et sur son terrain, ce sont les pensionnaires du sud qui se sont imposés (27-19).

Article écrit en collaboration avec Victor Roullier

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires