Touchdown Shop

Face aux Chargers, Bill Belichick a joué la surprise

Les tactiques défensives du coach des Patriots ont encore perturbé Justin Herbert.

Bill Belichick a plusieurs fois clamé son admiration de Justin Herbert, mais pendant la rencontre du week end, le coach n’a pas fait de cadeaux au jeune lanceur californien.

Interrogé après la rencontre sur la couverture défensive adoptée par ses adversaires, Herbert a expliqué que les Patriots avaient proposé des alignements surprenants et inédits cette année.

« Nous avons eu beaucoup de Cover-2 appelées. Ce genre de choses, ils ne l’ont pas proposé de l’année. C’est le genre de situation où vous arrivez dans le match, vous voyez ça, et vous vous adaptez à la mi-temps, » a déclaré le quarterback de seconde année.

« Il y avait beaucoup de choses déguisées. Nous attendions beaucoup de couvertures en homme-à-homme mais nous n’en avons pas eu beaucoup. »

Résultat, Herbert a souffert, avec deux interceptions et trois sacks dans une soirée où il a complété 18 passes sur 35 pour 223 yards, avec tout de même deux touchdowns.

Forcément, Bill Belichick n’était pas mécontent.

« On ne veut pas leur dire : « C’est ce qu’on va faire et c’est là que vous devez lancer le ballon. » On change les choses. Il faut leur faire lire des choses après le snap », a expliqué le coach des Patriots à la presse lundi. « D’une manière ou d’une autre, nous essayons de garder le quarterback sur ses gardes. »

Pour le moment, Belichick est une sorte de bête noire pour Herbert. L’an dernier, les Chargers avaient encaissé un 45-0 contre les Patriots. Là encore, Herbert avait été intercepté deux fois.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires