France Autriche Football americain

Chiefs – Giants (20-17) : Patrick Mahomes et son attaque bégayent toujours

Kansas City a gagné, mais pour la manière, il faudra encore repasser.

Kansas City Chiefs (4-4) – New York Giants (2-6) : 20-17

Deux ballons perdus. Douze pénalités. Les Chiefs ont encore été loin d’être rayonnants lundi soir. Sauf que cette fois, malgré ces erreurs, ils ont gagné.

Menés 17-14 au tout début du dernier quart, les hommes d’Andy Reid s’en sont sortis grâce à deux field goals d’Harrison Butker dans le dernier quart. Le second leur a donné l’avantage à 1mn07 du terme. C’est ensuite la défense qui a terminé le boulot, avec deux sacks sur les trois dernières tentatives de passe de Daniel Jones (22/32, 222 yards, 2 TDs, 1 int).

Une attaque ordinaire ?

Pour ceux qui espéraient une renaissance de l’attaque des Chiefs, la réponse a été donnée dès la première série. Patrick Mahomes (29/48, 275 yards, 1 TD, 1 int) lance un missille dans le trafic, le ballon rebondit sur le casque de Jerick McKinnon, le ballon s’élève et est cueilli par un défenseur. La soirée sera longue. Heureusement, New York n’est pas plus en verve, puisque Daniel Jones est intercepté à son tour dans la foulée.

Tyreek Hill (12 rec, 94 yards, 1 TD) est finalement le premier à trouver la end zone. Kyle Rudolph (2 rec, 12 yards, 1 TD) lui répond. Les Chiefs se décident enfin à mettre le ballon au sol, et ça marche. Derrick Gore (11 courses, 48 yards, 1 TD) marque le premier touchdown de sa carrière. Les rouges mènent 14-10 à la pause.

Sauf qu’ils se remettent à jouer par à-coups. Ils sont trop gourmands. Ne trouvent pas de rythme. Et comme Travis Kelce (4 rec, 27 yards) perd un nouveau ballon, les Giants en profitent, avec un touchdown d’Evan Engram (3 rec, 15 yards, 1 TD) pour prendre les commandes au début de la dernière période.

Les Giants ? Pas mieux

Heureusement pour Kansas City, leurs visiteurs du soir ne sont pas plus inspirés. Entre pénalités évitables et fautes grossières, sans parler d’un coaching timide qui leur a peut-être coûté des points en fin de première mi-temps, les Giants ne sont pas en mesure de profiter de la fébrilité adverse. Jones a réalisé un match solide dans l’ensemble, mais il a fini par être débordé par le pass rush des Chiefs, qui s’impose comme le facteur X improbable de cette soirée.

Kansas City l’emporte, mais personne ne semble rassuré, dans un camp comme dans l’autre.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires