France Autriche Football americain

Cardinals – Packers (21-24) : Kyler Murray n’a pas su terminer

Fin de l'invincibilité pour Arizona, qui a pourtant eu l'occasion de l'emporter en fin de match.

Arizona Cardinals (7-1) – Green Bay Packers (7-1) : 21-24

Tout était en place pour un nouveau grand coup dans la jeune carrière de Kyler Murray (22/33, 274 yards, 2 int). Arizona était mené de 10 points dans le dernier quart-temps, avant de marquer, puis de réussir un stop défensif capital à quelques centimètres de la end zone. De quoi redonner le ballon à l’attaque avec 99 yards à parcourir.

Le quarterback des Cardinals s’est alors tiré d’une longue et dangereuse troisième tentative avant de remonter jusqu’aux 5 yards adverses. Sauf qu’à 12 secondes de la fin, il a adressé une passe à A.J. Green (5 rec, 50 yards), qui ne s’y attendait pas et ne s’est jamais retourné. Rasul Douglas, lui, était bien là, et le défenseur des Packers a intercepté ce qui aurait pu être le ballon de la gagne. Fin du match.

Au final, ce revers reste logique. Arizona a perdu trois ballons au total, deux interceptions et un retour de punt échappé. Privés de nombreux joueurs, les Packers ont été plus conservateurs mais plus propres. Ils ont gardé le ballon 37 minutes, notamment grâce à la puissance des coureurs A.J. Dillon (16 courses, 78 yards) et Aaron Jones (15 courses, 59 yards, 1 TD).

Une victoire collective

Sans Davante Adams et Allen Lazard, Green Bay semblait destinés à lutter pour suivre le rythme. Mais la défense et des joueurs moins en vue jusque-là ont haussé leur niveau de jeu. En première mi-temps, le jeu au sol a fait du mal aux Cardinals, pendant que la défense forçait trois punts.

Grâce à un field goal marqué dans la foulée du punt relâché par les noir et rouge, Green Bay mène 10-7 à la pause. Au retour des vestiaires, Murray lance sa première interception. C’est alors le vétéran Randall Cobb (3 rec, 15 yards, 2 TDs) qui entre en piste pour marquer et creuser l’écart (7-17).

C’est là que le match s’emballe enfin. James Conner (5 courses, 22 yards, 2 TDs) répond au sol (14-17), mais Cobb signe un doublé au début du dernier quart (14-24).

Conner double aussi la mise sur la série suivante (21-24), et c’est au tour de la défense des Cardinals de briller. Les Packers sont stoppés cinq fois de suite à moins de 5 yards de ce qui aurait été le touchdown du KO ! Sauf qu’Aaron Rodgers (22/37, 184 yards, 2 TDs) n’est pas seul ce jeudi. Il peut aussi compter sur sa défense. Et sur le dernier drive, le héros s’appelle donc Rasul Douglas.

Avec cette défaite des Cardinals, il n’y a plus d’équipe invaincue en NFL. Mauvaise nouvelle supplémentaire pour la franchise, DeAndre Hopkins (2 rec, 66 yards), qui a marqué le premier touchdown de son équipe, a manqué une partie du match à cause d’une douleur à un ischio.

Tags →  
Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires