France Autriche Football americain

Falcons – Jets (27-20) : Qui s’y frotte s’y Pitts …

Matt Ryan a trouvé un allié de taille pour faire la différence, face aux New York Jets.

Atlanta Falcons (2-3) – New York Jets (1-4) : 27-20

Atlanta aime décidément se faire peur ! Fringants pendant une large partie de leur escapade londonienne, face aux New York Jets, les Falcons ont dû attendre la toute fin du match pour souffler et empocher leur deuxième succès de la saison. Qu’on se le dise : la collaboration entre Matt Ryan (33/45, 342 yards, 2 TD) et Kyle Pitts est prête à faire des étincelles, avec 9 réceptions, 119 yards et un touchdown pour l’ancien tight end des Florida Gators.

Pitts-Patterson, le duo gagnant

En première mi-temps, peu d’éléments tournent dans le sens des New York Jets. Sur les trois premières séries d’Atlanta, et en dépit de l’absence de Calvin Ridley et Russell Gage, au poste de receveur, la défense de Robert Saleh peine à trouver des solutions pour contrer le jeu aérien. Il faut dire que Cordarrelle Patterson (114 yards cumulés) et Kyle Pitts sont quasiment injouables en homme à homme et s’évertuent à faire avancer efficacement les chaînes. La solide course du premier, sur 4e, offre le premier field goal à Younghoe Koo, et le deuxième y va de son touchdown personnel en coin d’en-but, au duel avec Josh Franklin-Myers. C’est encore le tight end qui sort l’un des jeux du match en captant à une main une passe intermédiaire de Matt Ryan. Trois jeux plus tard, c’est son homologue Hayden Hurst qui trouve l’en-but à son tour (17-0).

Le coup de fouet new-yorkais

Quand, sur la série suivante, Zach Wilson (19/32, 192 yards, INT) est intercepté dans sa moitié de terrain, par le safety Jaylinn Hawkins, pour le tout premier pick de la saison pour Atlanta, on se dit que l’après-midi va être très long pour les Jets. C’est sans compter sur certaines ressources défensives. Et un excès d’orgueil adverse. Décisif plus tôt, Hayden Hurst devient un héros malheureux, en perdant un fumble en zone rouge, alors que la première tentative était acquise. Une perte de balle qui gonfle à bloc les New-Yorkais, avec une série qui accouche de points et d’un field goal de Matt Ammendola pour continuer d’y croire à la pause (20-3).

Un ancien de la maison géorgienne se chargera de relancer un peu plus le suspense à la reprise. Dès le coup d’envoi, Tevin Coleman réalise un joli retour de 65 yards et facilite le touchdown au sol de Ty Johnson, quatre minutes plus tard. Le moment où le match s’enflamme ? Pas vraiment. Car la parole est ensuite à la défense, avec un certain déchet offensif de part et d’autre, et une incapacité chronique de la part des Falcons à tuer le suspense, à l’image d’un fumble perdu en bonne position par Mike Davis.

Chaude ambiance dans le money-time

C’est presque sur une action anodine que le match va redémarrer. Une passe profonde et incomplète de Zach Wilson pour Elijah Moore, mais qui résultera d’un mouchoir de pénalité, pour une interférence d’AJ Terrell. Michael Carter n’en demandait pas tant pour faire recoller son équipe, en position Goal Line. Un touchdown au sol, que bonifie Jamison Crowder sur un catch latéral, lors de la conversion à deux points.

Le public du Tottenham Hotspur Stadium, globalement derrière les Jets, revit mais n’aura pas le temps d’y croire longtemps. Dès le drive suivant, Matt Ryan trouve un Kyle Pitts étonnement seul en profondeur pour remettre la main sur le momentum. Une bonne phase qui permettra à Mike Davis de marquer au sol et d’achever tout espoir pour la franchise de la Grosse Pomme, non sans un catch ultra-décisif d’Olamide Zaccheus, sur une 3e et 13, quelques secondes plus tôt (27-17) …

New York aura beau inscrire un field goal en fin de rencontre pour espérer relancer le suspense, l’onside kick qui suit est capté par Atlanta pour valider définitivement le deuxième résultat positif de la franchise, cette saison, avant la bye-week et le déplacement prévu dans quinze jours, face aux Miami Dolphins.

Gregory Richard à Londres
photo : Tiffany Amisse à Londres pour Touchdown Actu

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires