Touchdown Shop

Eagles – Chiefs (30-42) : Kansas City gagne un festival offensif

Patrick Mahomes a fait la leçon aux Eagles.

Philadelphia Eagles (1-3) – Kansas City Chiefs (2-2) : 30-42

Pour la quatrième fois dans l’histoire, un match de NFL s’est fini sans un seul punt, d’un côté ou de l’autre. Si les deux équipes ont su avancer en attaque, Kansas City a transformé toutes les opportunités en touchdown, là où Philly a dû souvent se contenter d’un field goal, ce qui explique la victoire finale des Chiefs. Les deux défenses à l’inverse sont passées à côté, ce qui n’est rassurant pour aucune des deux équipes.

Patrick Mahomes (24/30, 278 yards, 5 TD, 1 INT) a été presque impeccable, bien aidé par un jeu au sol performant et un Tyreek Hill (186 yards, 3 TD) qui a retrouvé son meilleur niveau. Sept drives offensifs, pour une interception et six touchdowns. Les hommes d’Andy Reid ont fait un match presque parfait et ont retrouver le rythme offensivement.

Jalen Hurts (32/48, 400 yards, 2 TD, 47 yards au sol) et les Eagles n’ont pas démérité, mais la différence de talent a fait la différence. Bien aidé par Dallas Goedert (56 yards, 1 TD) et Devonta Smith (122 yards), il a cependant prouvé qu’il a le niveau NFL. Les Eagles connaissent les axes de progression : défense au sol et gestion de la zone rouge.

Kansas City retrouve la confiance en AFC Ouest alors que les Eagles prennent du retard dans la course à la NFC Est.

Un début de match offensif !

La recette est commune aux deux équipes dans cette première mi-temps : des yards et des points. Durant l’intégralité de la première mi-temps, il n’y a d’ailleurs eu aucun punt : six drives, et des points marqués à chaque fois.

Les Eagles sont les premiers à se mettre en action, et malgré quatre titulaires blessés sur la ligne l’attaque avance. Jalen Hurts distribue à ses cibles, de Zach Ertz (60 yards) à Devonta Smith en passant par Dallas Goedert. Malheureusement pour Philadelphie, Nick Sirianni ne trouve toujours pas les solutions en zone rouge, et malgré trois drives dans les 25 yards, les Eagles ne repartent qu’avec 13 points, dont un touchdown de Goedert.

Du côté des Chiefs, la réussite est bien meilleure. Patrick Mahomes est en mode reconquête, et ses cibles trouvent facilement des espaces dans la défense de Philly. Tyreek Hill punit les Eagles dans les airs, alors que Clyde Edwards-Helaire (114 yards) réussi à faire enfin avancer Kansas City au sol. Les deux marquent un touchdown, ce qui est également le cas de Jody Fortson (13-21).

Les deux attaquent flambent, mais les Chiefs sont plus forts dans le dernier geste, l’avance à la mi-temps est logique.

Du suspens dans le deuxième acte, avant la démonstration Tyreek Hill

Dès le début du deuxième acte, la défense des Eagles se réveille. Javon Hargrave et Josh Sweat sont intenables, et Patrick Mahomes se fait intercepter par Eric Wilson. Les Eagles marquent 3 points derrière, après un touchdown refusé pour une interférence inexistante (16-21).

Mais Kansas City est impérial en attaque, et le jeu au sol est en démonstration. C’est trop dur pour les Eagles, et Darrel Williams redonne une belle avance aux Chiefs (16-28). Fin de match ? Non, car les défenses sont décidément catastrophique. Dallas Goedert remonte le terrain, et Kenneth Gainwell (89 yards, 1 TD) conclut au sol (23-28). Encore et toujours, les Eagles restent au contact.

Mais Kansas City a la recette : du jeu à la course et un Tyreek Hill en feu. Le résultat est toujours le même : touchdown, et encore touchdown (23-42). Cette fois c’est sûr, les Chiefs repartent avec une victoire.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires