France Autriche Football americain

Raiders – Dolphins (31-28, OT) : Las Vegas gagne sur le fil

Les Raiders sont en pleine confiance, même après un début de match compliqué.

Las Vegas Raiders (3-0) – Miami Dolphins (1-2) : 31-28 (OT)

C’est un match complètement fou qui s’est déroulé dans le Nevada.

Rapidement mené 14-0 après un pick-six et une quatrième tentative manquée, les Raiders ont connu un début de match catastrophique. Mais cette équipe est en pleine confiance, et l’attaque est capable de prendre feu à tout moment. C’est ce qu’a fait Derek Carr (26/43, 386 yards, 2 TD, 1 INT), bien aidé par Hunter Renfrow (77 yards), Bryan Edwards (89 yards) et Henry Ruggs (62 yards).

Du côté de Miami, l’attaque a rendu une copie bien faible pendant une grande partie du match. Jacoby Brissett (32/49, 215 yards, 37 yards au sol, 1 TD) n’a pas su faire la différence, et le jeu au sol a disparu après deux séries. On se dit alors que le match est fini.

Et pourtant, au bout de la nuit, les Dolphins trouvent les ressources pour marquer un touchdown à 2 secondes de la fin, convertissant à deux points pour arracher la prolongation. Cette situation s’explique par une équipe de Miami qui a su se mobiliser dans les dernières minutes, et d’une équipe des Raiders qui a perdu tous ses moyens. Mais finalement c’est bien Las Vegas qui sort vainqueur de ce match, après une prolongation incroyablement sérrée et un Derek Carr décisif.

Miami encaisse une deuxième défaite d’affilée, alors que les Raiders sont toujours invaincus.

Miami frappe en premier

Si l’attaque des Dolphins n’est pas efficace en ce début de saison, la défense est toujours aussi redoutable. Et c’est sur un touchdown défensif que les Dolphins ouvrent le score, Elandon Roberts intercepte Derek Carr et retourne 85 yards jusqu’à la terre promise (0-7). Les Raiders sont prévenus, ce match ne sera pas facile.

Las Vegas tente de se relancer, mais les hommes de Jon Gruden sont trop gourmands. Ils tentent et loupent une 4e tentative et 1 dans le camp des Raiders, ce qui donne une occasion en or pour Miami de faire la différence. Les Dolphins ne laissent pas passer l’occasion, et Malcolm Brown (31 yards, 1 TD) double la mise au sol sur un touchdown de 24 yards (0-14).

Dos au mur, Las Vegas réagit avec une action défensive. Casey Hayward plaque Jaylen Waddle (58 yards) dans la end zone des Dolphins pour un safety, ce qui permet aux Raiders de marquer des premiers points dans ce match. Suite au safety Daniel Carlson ajoute 3 points de plus, mais l’attaque peine à l’image du sack en 3rd down de Branden Jones sur Derek Carr (5-14).

Ces Raiders ont du coeur

Las Vegas est de retour, et les Dolphins étant inoffensifs en attaque les Raiders ont du temps. Après un excellent drive de 76 yards, porté par un Henry Ruggs flamboyant, Derek Carr trouve Alec Ingold pour un touchdown (12-14). Les Raiders rentrent aux vestiaires avec deux points de retard, mais ils ont récupéré le « momentum ». D’autant plus que les Dolphins rentrent au vestiaire avec un field goal manqué.

Dès le retour de la pause, Las Vegas confirme et porte un coup sur la tête de leur adversaire du soir. Derek Carr évolue à un niveau MVP, et il trouve Hunter Renfrow dans la endzone (19-14). Ce touchdown peut être considéré comme le tournant du match, les Raiders passent devant et concrétisent une grosse domination.

Drive suivant, les Raiders continuent à faire la différence. En l’absence de Josh Jacobs, l’expérimenté Peyton Barber (142 yards, 1 TD) prend les commandes de l’attaque et offre à son équipe une solution au sol (25-14). Miami va réagir, tant bien que mal, en entretenant l’espoir avec un field goal (25-17). Ce match convaincant devrait lui permettre de gagner du temps de jeu même si Jacobs revient.

Alors que Las Vegas a le match en main, l’attaque se liquéfie et donne une opportunité en or à Miami. Les Dolphins en profitent, et c’est Brissett qui égalise avec un touchdown au sol puis une conversion à deux points.

Pou rien, finalement, puisque c’est bien les Raiders qui l’emportent au bout de la prolongation.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires