Touchdown Shop

Panthers – Saints (26-7) : La défense de Carolina éteint la hype Jameis

Jameis Winston va sortir de la course au MVP aussi vite qu’il y était rentré.

Carolina Panthers (2-0) – New Orleans Saints (1-1) : 26-7

Après la raclée infligée aux Packers lors de la première semaine, les Saints et Jameis Winston cherchaient à confirmer leur bon début de saison sur la pelouse des Panthers, leur rival de NFC Sud. Un échec retentissant, causé par une défense de Carolina qui a totalement dominé le match.

La première mi-temps a été à sens unique. Dès le 1e drive du match, Sam Darnold (26/38, 305 yards, 2 TD, 1 INT) trouve dans la end zone Brandon Zylstra, puis quelques minutes avant la pause, D.J. Moore. L’ancien quarterback des Jets a bien mené sa barque durant l’ensemble du match, d’abord pour prendre le large, puis en seconde période afin de gérer l’écart.

L’attaque des Panthers a semblé grandement changée par rapport à celle de la saison dernière, et cette raison porte un nom : Christian McCaffrey (72 yards, 1 TD à la course, 65 yards à la réception). Le coureur/receveur/homme à tout faire des Panthers était partout ce soir, avec plus ou moins de réussite. Certes, il n’a couru que pour 3 yards en moyenne, mais il semblait partout sur le terrain, et a très bien soulagé son quarterback quand il le fallait.

L’attaque des Saints à l’envers

Tellement convaincants la semaine dernière, les Saints ont semblé complétement perdus sur le terrain, offrant un visage bien peu reluisant. Jameis Winston (11/22, 111 yards, 2 INT, 1 TD au sol) en est l’exemple le plus marquant. Irrésistibles contre Green Bay, le quarterback et sa ligne se sont fait manger par la pression de la défense des Panthers. 4 sacks, 11 QB hits, la soirée a semblé longue par le numéro 1 de la draft 2015. Il a également lancé 2 grotesques interceptions (Justin Burris et le rookie Jaycee Horn), qui nous ont rappelé ses pires moments chez les Buccaneers.

Si Winston a semblé en perdition, c’est avant tout une faillite collective pour les Saints. Seulement 21 minutes de possession et 6 premières tentatives obtenues, c’est trop peu pour espérer quoi que ce soit de ce match. Alvin Kamara, habituellement si dangereux, a été totalement inexistant durant la totalité de la partie (5 yards à la course, 25 yards à la réception). Les Panthers ont, eux, transpirés la sérénité durant toute la partie, n’étant jamais vraiment inquiétés. Une belle performance pour les hommes de Matt Rhule, à confirmer chez les Texans, pour espérer un début de saison idyllique.

New Orleans va devoir relever la tête au plus vite. Ce ne sera pas chose aisée chez les Patriots. Il est aujourd’hui difficile de cerner les Saints. L’effectif semble plutôt complet, mais la situation autour de Jameis Winston est incertaine. Une équipe capable de démolir les Packers, puis de couler contre les Panthers une semaine plus tard, impossible de savoir ce qu’ils nous réservent pour le prochain match.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires