France Autriche Football americain

[Le bon numéro] #60 : Al Baker, le record volé

Le record de sacks sur une saison n'est peut-être pas celui que vous croyez.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce 60e épisode, deux légendes oubliées.

Titulaire : Al Baker (DE, Detroit Lions 1978-82, St-Louis Cardinals 1983-86, Cleveland Browns 1987 & 1989-90, Minnesota Vikings 1988)

Quel est le record du nombre de sacks sur une saison ? Michael Strahan avec 22,5 ? Officiellement oui, mais la réalité est bien différente. Les sacks ne sont officiels que depuis 1982, mais grâce au travail du site Pro Football Reference, on sait maintenant que le record réel a été réalisé par un rookie en 1978 : AL Baker, avec 23 sacks.

Le sommet de la carrière de Baker n’a duré que trois ans, mais les résultats font tourner la tête : 56,5 sacks en 3 saisons, autant de Pro Bowl, une sélection All-Pro et un titre de rookie de l’année. Au total sur sa carrière, il a réalisé 131,5 sacks ce qui est la 21e marque de l’histoire.

Il n’aura que très peu l’occasion de briller en playoffs, et cela explique sûrement le manque de considération pour Baker. Il est de ceux que l’histoire a oublié, ce qui est terriblement injuste, et cette place de titulaire est largement méritée.

Remplaçant : Larry Grantham (LB, New York Titans/Jets 1960-72)

La victoire des Jets lors du Super Bowl III est un des évènements les plus marquants de l’ère Super Bowl. Et si Joe Namath en est la figure de proue, il existe d’autres joueurs marquants, avec au premier plan le linebacker Larry Grantham.

Dans l’AFL des années 60, Grantham cumule les récompenses individuelles : 5 fois All Star de l’AFL et 10 fois All Pro, il est pendant une décennie le cœur et les jambes de cette défense. Auteur de 37,5 sacks et 24 interceptions, il est un joueur polyvalent en avance sur son temps.

Légende de l’AFL, il aura donc droit à sa bague de champion NFL, même s’il n’est plus en 1968 aussi dominant qu’en début de carrière. La place de remplaçant est une évidence pour un joueur marquant de l’histoire des Jets.

Mentions : Roy Winston (LB), Dan Alexander (OL), Dennis Harrah (OL), Chris Samuels (T), Paul Howard (G), Max Unger (C)

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires