France Autriche Football americain

[Preview 2021] Minnesota Vikings : la dernière chance de Mike Zimmer ?

L’entraineur principal des Vikings joue gros cette année.

Comme tous les ans, Touchdown Actu vous propose ses traditionnelles fiches d’avant-saison. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant sur ce lien.

Connu pour sa rigueur défensive, Mike Zimmer a vécu en 2020 l’une des pires saisons de sa carrière d’entraîneur principal. Pas aidé par l’accumulation de blessures de ses joueurs cadres et une transition difficile, sa défense s’est effondrée.

En réponse, les Vikings ont décidé d’investir massivement sur ce côté du terrain lors de la free agency, délaissant une ligne offensive qui figure depuis trop longtemps dans les pires du pays. Rick Spielman a privilégié la draft pour combler ce besoin. Suffisant pour redevenir un prétendant a un titre qui s’est toujours refusé à la franchise ?

La saison dernière : 7 victoires – 9 défaites, 3e de la NFC Nord, pas de playoffs

Mouvement à l’intersaison

Initiés dès la saison dernière, les Vikings ont poursuivi les travaux sur leur escouade défensive. Le vétéran Patrick Peterson est le gros nom de l’intersaison des violets. Son expérience pourrait s’avérer très précieuse dans le développement de jeunes talents au poste comme Cam Dantzler ou Kris Boyd. Il ne pourra cependant rien faire pour Jeff Gladney. Poursuivi par une affaire judiciaire, l’ancien premier tour de la draft 2020 a été coupé. Peterson sera épaulé par Bashaud Breeland, qui débarque dans le Minnesota après deux saisons avec Kansas City.

Toujours en défense, les Vikings semblent vouloir remettre de la pression sur les attaques adverses. Après avoir fait l’impasse en 2020 à cause du COVID, Michael Pierce va connaitre sa première saison avec les violets. Il formera un duo prometteur avec Dalvin Tomlinson, en provenance de New York. Dans la rotation, Sheldon Richardson revient après avoir passé deux années du côté de Cleveland. Les départs d’Anthony Harris et Eric Wilson ont été numériquement compensés par Xavier Woods et Nick Vigil.

En attaque, devenu un membre historique de la franchise, le tight end Kyle Rudolph a fait ses valises, en direction de la grosse pomme. Pour sa troisième saison dans le Minnesota, Irv Smith Jr va devoir prouver qu’il a bien les épaules d’un numéro 1.

La draft a également permis de remplacer des joueurs qui ont récemment quitté le navire. Christian Darrisaw vient renforcer une ligne offensive qui vient de perdre Riley Reiff. Privé de second tour, Rick Spielman a une fois de plus empilé les choix de draft afin d’apporter une plus grande profondeur dans l’effectif. Sélectionné au troisième tour, Wyatt Davis a les moyens d’aller rapidement chercher une place de titulaire, au vu de la faiblesse de l’équipe au poste de guard.

Arrivées notables : Patrick Peterson (CB), Dalvin Tomlinson (DT), Sheldon Richardson (DT), Bashaud Breeland (CB), Xavier Woods (S), Nick Vigil, (LB), Mackensie Alexander (CB), Stephen Weatherly (DE), Dede Westbrook (WR)

Re-signatures : Anthony Barr (LB), Rashod Hill (OT), Ameer Abdullah (RB), Dakota Dozier (OG)

Draft : Christian Darrisaw (OT), Kellen Mond (QB), Chazz Surratt (LB), Wyatt Davis (OG), Patrick Jones II (DE), Kene Nwangwu (RB), Camryn Bynum (CB), Janarius Robinson (DE), Ihmir Smith-Marsette, Zach Davidson (TE), Jaylen Twyman (DT)

Pertes notables : Kyle Rudolph (TE), Anthony Harris (FS), Eric Wilson (LB) Riley Reiff (OT), Shamar Stephen (DT), Jeff Gladney (CB), Mike Hugues (CB), Dan Bailey (K)

Le(s) point(s) fort(s)

Dalvin Cook continue de prouver qu’il est l’attraction principale de cette équipe. Prolongé en début de saison dernière, le running back a justifié son contrat. S’il n’a toujours pas signé une saison complète, il a quand même réussi la meilleure année de sa carrière. En 14 matchs, il a parcouru 1 557 yards au sol et inscrit 16 touchdowns. À seulement 26 ans et avec encore 4 années de contrat, Cook va pouvoir encore faire briller un moment les yeux des fans du Minnesota.

En plus de son coureur XXL, les Vikings peuvent également compter sur l’une des meilleures paires de receveurs de la ligue. Justin Jefferson a fait oublier Stefon Diggs dès son année rookie et Adam Thielen est reparti sur de très bonnes bases, après une saison 2019 tronquée par les blessures. À eux deux, ils ont cumulé 2 325 yards dans les airs et 21 touchdowns . De quoi faire briller Kirk Cousins, si sa ligne et ses défenses immunitaires lui permettent de rester sur le terrain.

S’ils n’ont pas encore disputé la moindre minute sous le maillot des Vikings, l’association Michael Pierce – Dalvin Tomlinson a de quoi faire saliver. En remplacement de Jaleel Johnson et Shamar Stephen, le changement risque d’être brutal. Notamment ridiculisé par Alvin Kamara et les Saints à Noël, la ligne défensive du Minnesota s’est offert de jolis cadeaux cette année et les coureurs adverses ont intérêt à avoir les dents solides.

Le(s) point(s) faible(s)

C’est un problème récurrent du côté du Minnesota depuis quelques années maintenant. La protection du quarterback ne semble pas être la priorité. Plus accès sur l’ouverture de brèche pour son running back, la ligne offensive des Vikings a tendance à en laisser également quand il faut protéger Kirk Cousins.

La sélection au premier tour de Christian Darrisaw devrait faire du bien à cette ligne, mais ce dernier est actuellement blessé et va donc avoir une préparation tronquée. Pas idéal pour un rookie. Pour le moment, Wyatt Davis est derrière Oli Udoh et Dakota Dozier pour le poste de garde droit. Il est à espérer pour les Vikings qu’il se montre suffisamment convaincant pour passer devant des joueurs qui ont déjà prouvé leur incapacité à protéger leur quarterback.

Les Vikings se trainent une sorte de malédiction avec leur kicker depuis le fameux coup de pied manqué par Gary Anderson en 1999. Après une saison 2020 catastrophique pour Dan Bailey, les violets ont décidé de faire confiance à Greg Joseph. Ce dernier n’a plus passé un coup de pied depuis 2018, du temps où il était à Cleveland. Cette année-là, il avait réussi 85% de ses coups de pieds. Plus inquiétant, c’est l’escouade entière des équipes spéciales qui ne fait pas rêver. Britton Colquitt fait partie des punters les moins efficaces de la ligue, tandis qu’Ameer Abdullah, désigné pour remonter les coups d’envois et les punts, ne fait que trop rarement lever les foules.

Avec Eric Kendrick et Anthony Barr, le poste de linebacker ne devrait pas poser de problème. Pourtant si le premier cité a toujours tenu son rang, le second a du mal à rester sur les terrains. Absent toute la saison dernière à cause d’une déchirure à un muscle pectoral, Barr ne semble pas en avoir fini avec les blessures. Selon les dernières rumeurs, le linebacker serait maintenant limité par ses adducteurs. Derrière, la saison 2020 a montré un manque de profondeur au poste.

Facteur(s) X

Si l’intérieur de la ligne défensive rend optimiste, les extérieurs soulèvent beaucoup de questions. Prévu pour être le titulaire indiscutable à gauche, Daniel Hunter est un redoutable chasseur de quarterback. Mais après une saison blanche suite à une blessure, va-t-il retrouver son niveau ? À droite, Stephen Weatherly n’a réussi que 6 sacks en 58 matchs. Il sera mis en concurrence avec D.J Wonnum, qui pourrait rapidement lui passer devant s’il confirme après une saison rookie correcte, au vu du contexte.

Les Vikings ont une nouvelle fois fait peau neuve sur leur couverture aérienne. Pour la seconde année consécutive, les titulaires aux postes de cornerbacks sont dans leur première année avec Minnesota. Mais cette fois, ce sont des vétérans confirmés, peut-être même un peu trop. À 31 ans, Patrick Peterson peut-il encore être le cornerback numéro 1 d’une franchise qui a pour ambition d’aller loin en playoffs ? Contrairement à l’année dernière, les Vikings semblent en tout cas mieux armés en profondeur sur le poste. Cameron Dantzler, qui devrait être dans la rotation, s’est montré solide en fin de saison dernière pour son année rookie. Le retour de Mackensie Alexander va également faire du bien.

Au début du mois d’août, seul 64,5% de l’effectif était vacciné. Une situation qui pourrait amener la franchise à se priver de nombreux titulaires durant la saison à venir. Récemment, la contamination de Kellen Mond a provoqué l’indisponibilité de Kirk Cousins, quarterback numéro 1 et de Nate Stanley le numéro 2. Car les cas contacts non-vaccinés sont placés à l’isolement. Si cette situation se reproduit pendant la saison, elle pourrait avoir des conséquences catastrophiques sur la campagne des violets.

Le joueur à suivre : Danielle Hunter (DE)

Dire que sa présence a manqué l’année dernière est un euphémisme. Blessé toute la saison, Danielle Hunter a assisté impuissant à l’inutilité de la ligne défensive des Vikings en 2020. Avec seulement 23 sacks, la franchise du Minnesota a connu, et de loin, sont plus faible total sous l’ère Zimmer. En comparaison, Danielle Hunter reste sur deux saisons consécutives à 14,5 sacks.

Si son retour dans le Minnesota a été mis en doute pendant un temps, le défensive end a finalement accepter de restructurer son contrat afin de poursuivre l’aventure. S’il retrouve son niveau de 2019, nul doute que la ligne défensive des violets fera oublier un dernier cru catastrophique.

Calendrier

@Bengals, @Cardinals, Seahawks, Browns, Lions, @Panthers, BYE, Cowboys, @Ravens, @Chargers, Packers, @49ers, @Lions, Steelers, @Bears, Rams, @Packers, Bears

La preview audio du Podcast

En résumé

Au vu des investissements lors de la free agency, les Vikings devraient retrouver une défense solide en 2021. Si l’attaque, qui n’a pas connu de grandes transformations, garde un niveau de performance similaire à l’année dernière, les violets ont de bonnes chances de retrouver les playoffs.

Cependant, en croisant le fer avec la NFC Ouest et l’AFC Nord, Minnesota va devoir composer avec un calendrier compliqué. Le retour d’Aaron Rodgers fait des Packers les grands favoris de la division et les Vikings devraient une nouvelle fois lutter avec les Bears pour une seconde place en NFC nord, qui devrait être qualificative pour les festivités de janvier.

Le pronostic : 9 victoires – 8 défaites

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires