Packers : contrat modifié pour Aaron Rodgers, qui sera libre en 2023

Pas vraiment d'argent en plus. Juste une année en moins.

Aaron Rodgers n’était pas fâché à cause de l’argent. Car le nouveau contrat qu’il a signé avec les Packers jeudi ne contient pas d’augmentation.

Et comme il l’a avoué en conférence de presse, il n’a pas non plus gagné le droit de décider de son avenir à la fin de la saison 2021. Pas directement, en tout cas.

Alors que contient ce nouveau contrat ? Selon NFL Media, les sommes restent les mêmes, mais réparties de manière différente. Pour 2021, c’est 6,8 millions de dollars de bonus en mars, 14,4 millions de bonus à la signature et 1,1 million pour le salaire de base. Au total : 22,3 millions.

En 2022, ce sera 26,97 millions, répartis sur 26,47 millions de dollars de salaire de base et un bonus de 500 000 dollars pour une présence à tous les entraînements de préparation.

Ce qui change, c’est que le contrat s’annulera sept jours avant le début de la saison 2023, c’est à dire vers le début du mois de mars. L’annulation a lieu avant l’ouverture de la période du franchise tag, ce qui empêchera Green Bay de pouvoir bloquer le joueur. Rodgers sera donc totalement libre à 39 ans.

Ce sont d’abord les finances des Packers qui sortent vainqueur de l’accord, puisque la franchise gagne environ 10 millions de dollars d’espace dans la masse salariale.

Rien n’exclut donc un nouveau clash à la fin de la saison qui débute. Rodgers sera toujours sous contrat, et il devra compter sur la coopération de ses dirigeants s’il veut aller voir ailleurs.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
ESPN Player

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés