unibet

[Le bon numéro] #46 : Todd Christensen, le premier tight end hybride ?

Encore un pionnier à son poste, du genre qui fait bouger les lignes.

Un joueur est reconnaissable à son style de jeu, sa personnalité, son physique… mais aussi son numéro. Signe d’un fort attachement, les joueurs gardent souvent le même numéro (si possible) lorsqu’ils changent d’équipe, et il devient parfois un outil de communication.

Durant 99 épisodes, nous allons parler des meilleurs joueurs par numéro en NFL. Avec à chaque fois un titulaire et un remplaçant.

Dans ce 46e épisode, un tight end en avance sur son temps est à l’honneur.

Titulaire : Todd Christensen (TE, New York Giants 1979, Oakland/Los Angeles Raiders 1980-88)

Excellent fullback de BYU, Christensen est devenu un tight end myhtique aux Raiders. Pourtant, son début de carrière est plus que chaotique, et il est revenu de loin. Blessé après sa sélection au 2e tour de la draft par les Cowboys, il est viré après avoir refusé de passer tight end.

Il ne joue ensuite qu’un match aux Giants, avant de devenir joueur d’équipe spéciale et long snapper pour les Raiders. Sa carrière change en 1982, lorsqu’il accepte enfin de devenir tight end. Mais sa particularité est qu’alors que les tight ends sont plus des bloqueurs à l’époque, Christensen va devenir un des premiers joueurs polyvalents, cible privilégiée de son quarterback.

Dès l’année 1983, il explose avec 1 247 yards en 92 réceptions et 12 touchdowns. Il devient All Pro et Pro Bowler pour la première fois, et la saison se finira avec un titre contre les Redskins. C’est sa deuxième bague, mais sa première en tant que titulaire. Quintuple Pro Bowler et quadruple All Pro, il a impacté la ligue et mérite la place de titulaire.

Remplaçant : Tim McDonald (S, St.Louis/Phoenix Cardinals 1987-92, San Francisco 49ers 1993-99)

Encore un safety des années 1990. Sélectionné au deuxième tour de la draft 1987, Tim McDonald devient titulaire dès sa deuxième saison et All pro dès sa troisième. Devenu un pilier des Cardinals, il enchaîne les performances de haut niveau sans jamais obtenir une qualification en playoffs dans une équipe médiocre.

Sa carrière prend un nouvel envol lorsqu’il signe aux 49ers en 1993, goûtant enfin aux saisons victorieuses. Dès sa deuxième campagne de playoffs il remporte le titre contre les Chargers, dans un Super Bowl à sens unique. L’ancien de USC n’est pas la star de l’équipe, mais il contribue à la réussite des Niners comme l’attestent ses Pro Bowls et ses sélections All Pro.

Il obtient logiquement la place de remplaçant, récompense méritée au vu d’une carrière plus qu’honorable.

Mentions : Doug Plank (S), Jim Kearney (DB), Pete Johnson (RB), Danny Abramowicz (E), Bill Baird (DB-HB), Herm Edwards (CB)

 

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés