France Autriche Football americain

[Fiches Draft] Patrick Surtain (CB) éteint les receveurs

Le joueur venant de Alabama est le prototype du shutdown corner.

À un peu plus d’un mois de la draft (29 avril), la rédaction de touchdownactu vous propose ses annuelles « fiche draft ». 80 joueurs, 40 en attaque et 40 en défense, parmi les meilleurs joueurs universitaires, qui feront le bonheur en 2021 de votre équipe NFL préférée.

Patrick Surtain II – Cornerback – Alabama

Taille : 1m88

Poids : 92 kilos

Position estimée dans la draft : 1e tour (5-16)

Stats 2020 : 37 plaquages dont 3,5 pour pertes, 9 passes défendues dont 1 interception

Comparaison NFL : Carlton Davis (Buccaneers)

Points forts

– Intelligence de jeu
– Polyvalence
– Technique

Fils d’un ancien joueur NFL, il a hérité de très bien comprendre ce jeu : lire les intentions du quarterback, décrypter le tracé du receveur et localiser le ballon. En 2020, les quarterbacks adverses ont évité au maximum de lancer de son coté du terrain et il valez mieux : il autorise seulement 21 réceptions sur 48 en sa direction.  Son gabarit fait qu’en 2019, il était utilisé dans une position hybride avec Alabama, celle nommé « Star », autrefois occupée par Minkah Fitzpatrick (Steelers). S’il sera sans doute un cornerback extérieur en NFL, comme avec Alabama en 2020, Patrick Surtain offre également de la polyvalence et une capacité à comprendre plusieurs assignations.

Son utilisation maximale semble celle d’un « press corner », défendant en homme à homme sur l’extérieur. Patrick Surtain sait aller au contact sur les cinq premiers yards, déranger la route du receveur et la suivre, vers l’extérieur ou l’intérieur du terrain. Si certains peuvent préférer un autre cornerback dans cette cuvée, Patrick Surtain en est le plus poli techniquement. Reculer puis sprinter, tout en localisant le ballon, voila ce que Patrick Surtain apportera à sa future équipe NFL. Le plus souvent aligné face au meilleur receveur adverse, il était surtout en couverture mais, sur certaines séquences, il a su aussi se montrer un plaqueur cherchant à enrouler ses bras autour de l’adversaire, plutôt que de tenter le choc. Sur ce point là aussi, sa technique est sure.

Points faibles

– Vitesse
–  Vivacité

Patrick Surtain n’est pas lent, en 2020 il force son meilleur total de passes incomplètes sur celles de plus de 20 yards. Il ne pourra cependant pas rivaliser avec les receveurs les plus supersoniques tel Tyreek Hill (Chiefs) ou Tyler Lockett (Seahawks). Le second défaut mentionné (vivacité) sera effectif quand il sera aligné face à des receveurs petits avec des changements de direction déroutants. Ce type de receveur joue en règle générale dans le slot (à l’intérieur du terrain). Etant donné qu’il sera surtout utilisé comme un cornerback extérieur, les qualités de Patrick Surtain seront plus à l’honneur que ses défauts les dimanches.

Destinations possibles

Bengals, Eagles, Panthers, Broncos, Cowboys, 49ers

Si les Bengals rate le meilleur tackle offensif disponible avec le choix numéro 5 alors ce posera la question : reach pour un autre tackle offensif ou prendre le meilleur joueur disponible ? Dire que les Eagles ont besoin de renfort sur la ligne arrière est un euphémisme, de même pour Dallas. Les Broncos et les 49ers ont également un besoin en jeune talent à ce poste. Son plancher (niveau actuel) ainsi que son plafond (marge de progression) font de Patrick Surtain II, un joueur qui devrait entendre son nom appelé dans la première partie du 1e tour.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires