unibet
Touchdown Shop

Doug Pederson (Eagles) : « Je coachais pour gagner »

Les Giants ont l'impression de s'être fait berner. Jalen Hurts a été obligé de regarder la fin du match. Mais tout va bien.

Dimanche soir, alors que Philadelphie n’était mené que de trois points, Doug Pederson a choisi de faire entrer Nate Sudfeld à la place de Jalen Hurts.

Résultat ? Interception, fumble, punt et défaite. L’occasion pour Philadelphie de sélectionner en sixième position de la Draft plutôt qu’en neuvième place. Youpi.

Mais Pederson l’a assuré à la presse, il n’était pas question de perdre pour avoir un meilleur choix.

« Oui, je coachais pour gagner. Oui, c’était mon entière décision. Nate est ici depuis quatre ans et je trouvais qu’il méritait l’opportunité d’avoir quelques snaps », a expliqué le coach.

Coacher pour gagner et faire plaisir à des joueurs qu’il trouve méritant ne semblait pourtant pas vraiment compatible sur le moment. Hurts est le titulaire des Eagles et c’est lui qui devait finir le match si Pederson comptait vraiment l’emporter. Sans parler du fait qu’une victoire en fin de saison aurait sûrement apporté un peu plus de confiance à son jeune lanceur et au reste de l’équipe. Au lieu de ça, le message est désastreux : on jouait la Draft.

Les Giants dégoûtés

Les mots de facade de Pederson ne trompent pas grand monde. Surtout pas les joueurs des Giants.

« Ca me rend malade », a réagi Darius Slayton sur Twitter.

Même le très poli Eli Manning s’y est mis.

« C’est pour ça que nous n’aimons pas les Eagles. »

Preuve du malaise, Brian Westbrook, ancienne gloire de Philadelphie, avait du mal à croire ce qu’il voyait.

« C’est une blague j’espère ?? »

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires