Broncos – Bills (19-48) : Buffalo remporte l’AFC Est sans trembler

Buffalo a dominé, dans le sillage d'un Josh Allen irresistible.

Denver Broncos (5-9) – Buffalo Bills (11-3) : 19-48

Les Bills sont champions de l’AFC Est, c’est officiel! Dans un match maîtrisé, les hommes de Sean McDermott ont fait preuve d’une efficacité redoutable pour venir à bout d’une équipe de Denver limitée. Pour la première fois depuis 1995, les Bills règnent en maître sur la division.

Dans un match pénible à regarder tant les arbitres semblaient vouloir lancer un mouchoir à chaque action, Buffalo s’est appuyé sur l’incontournable duo composé de Josh Allen (28/40, 359 yards, 33 yards en course, 4 TD au total),  et Stefon Diggs (147 yards). Les deux ont multiplié les coups d’éclats, et la défense s’est montrée intraitable.

Du côté de Denver, cette nouvelle performance démontre encore une fois le travail qu’il reste à accomplir, et la nécessité d’avoir un quarterback pouvant faire passer un cap à cette équipe. Drew Lock (20/32, 132 yards, 1 TD) n’est pas une solution, et ce match est une nouvelle démonstration de cet état de fait.

Buffalo domine rapidement

Dès le début du match, Buffalo s’assure de ne laisser aucun suspens dans cette opposition. Après avoir repoussé l’attaque des Broncos, les Bills remontent le terrain. Préférant insister dans les airs, Josh Allen trouve Dawson Knox (36 yards, 1 TD) pour l’ouverture du score (0-7). Denver est déjà en difficulté dans le premier quart.

Et Buffalo ne s’arrête pas en si bon chemin. Sur le drive suivant, Josh Allen fait cette fois parler ses jambes. Dans sa meilleure imitation de Lamar Jackson, il donne le coup de grâce à une défense de Denver peu inspirée (0-14).

Alors que Denver semble sans réponse, ce sont les équipes spéciales des Bills qui les relancent. Seth Roberts échappe le ballon, et les Broncos se retrouvent dans le camp adverse suite à cette erreur individuelle. Melvin Gordon (81 yards, 2 TD) ne laisse pas passer l’occasion et concrétise avec un touchdown en puissance (7-14).

Les Bills possèdent des armes offensives extraordinaires, comme le receveur Stefon Diggs, et malgré l’indiscipline de la ligne, Josh Allen continue de faire des miracles. Sur une 2eme tentative et 22, l’ancien quarterback de Wyoming trouve Jake Kumerow pour le touchdown, et Buffalo reprend le large provisoirement (7-21).

Car si Denver ne possède pas le même réservoir de talent, ils jouent avec le cœur et les tripes dans ce match. Drew Lock mobilise ses troupes, et Noah Fant (68 yards, 1 TD) réduit le score avant la mi-temps (13-21). Alors qu’on a cru à un match à sens unique en début de rencontre, les Broncos sont dans le coup après 30 minutes.

Le show Josh Allen

Si suspens il y a, ce dernier ne survit que quelques minutes en 2e mi-temps. La faute a Josh Allen dans un premier temps, qui convertit un nouveau touchdown à la course. Sur l’action suivante, Buffalo marque un touchdown défensif spectaculaire de Jerry Hughes. Après seulement 4 minutes dans le second acte, les Bills ont 22 points d’avance (13-35).

La suite ressemble à un non match, où les arbitres se montrent plus que les joueurs. Alors que les Bills contrôlent, les Broncos ne parviennent pas à avancer. Ce statu quo a pour conséquence « d’endormir » le match, au point que l’évènement le plus marquant de la fin de match soit un field goal des Bills (13-41).

Denver sauvera l’honneur avec un touchdown de Melvin Gordon, seul rayon de soleil de cette attaque, mais sans impact sur le résultat de la rencontre. Les Bills rajouteront même un dernier touchdown par Devin Singletary (68 yards, 1 TD), histoire de célébrer dignement le titre de division.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec