unibet
Touchdown Shop

Mais pourquoi Lions et Cowboys jouent-ils toujours à Thanksgiving ?

Entre la cuisse de dinde et la part de tarte, le football est sacré pour ces deux franchises ce jour-là.

La NFL joue à Thanksgiving depuis sa formation en 1920, moins une pause de 6 années pendant la Seconde Guerre Mondiale. La tradition a repris en 1946 avec Detroit, jouant toujours à domicile depuis. En 1966, la ligue a ajouté une seconde rencontre au calendrier et Dallas a accepté de l’héberger. Puis, en 2006, le 3e match est arrivé pour remplir la case Prime Time aux États-Unis. Initialement diffusée par NFL Network, il est aujourd’hui retransmis par NBC depuis 2012.

Aucune règle NFL ne stipule que Lions et Cowboys doivent toujours être programmés ce jour-là. Qui plus est à domicile. Cependant, pour la 43e année consécutive, les deux franchises seront encore à l’honneur. Avec toujours la même constante. Detroit ouvrira le bal en début d’après-midi, suivi de la rencontre de Dallas dans la foulée. Des traditions respectives qui ont commencé comme des coups publicitaires, mais qui reste aujourd’hui encore des piliers du calendrier chaque saison.

Detroit en précurseur

La franchise du Michigan reste la pionnière de cette tradition et disputera en 2020 sa 81e rencontre de Thanksgiving (37 victoires, 41 défaites, 2 nuls). Il faut remonter à 1934 pour trouver trace de la première rencontre, année du déménagement de la franchise. Basés à Portsmouth (Ohio) depuis 1929, les Spartans ont été racheté par George A. Richards cinq ans plus tard. Le propriétaire s’est alors empressé de délocaliser son équipe au cœur de la région des Grands Lacs. Pour faire connaitre sa toute jeune équipe, souvent éclipsée par les Tigers de baseball, il a eu l’idée d’organiser une rencontre durant cette période de vacances au pays de l’Oncle Sam. Également propriétaire d’une station de radio locale importante (WJR), il a utilisé ses contacts dans le secteur pour s’assurer que celle-ci soit diffusée sur 94 stations dans tout le pays par l’intermédiaire de NBC Radio. Le succès a immédiatement été au rendez-vous. L’ensemble des billets ont tous trouvé preneurs deux semaines avant le jour J, et on estime que 25 000 personnes supplémentaires auraient pu assister à la rencontre si la capacité de l’University of Detroit Stadium était supérieure à 26 000 personnes. Detroit a certes perdu face à Chicago, champion en titre (19-16), mais cela à conforter Richards dans le fait que le football pouvait aussi avoir sa place en ville. Sa confiance a été récompensée l’année suivante lorsque son équipe a remporté le titre NFL ; le match décisif étant la victoire face à ces mêmes Bears (14-2) le jour de Thanksgiving. La tradition s’est ainsi solidement établie à Detroit et, à l’exception de la coupure entre 1939 et 1945, la ville a toujours été hôte pour l’occasion. Sans interruption.

Dallas en suiveur

Les Cowboys ont eux aussi saisi l’occasion de jouer à Thanksgiving pour accroître leur popularité. Une décision prise en 1966 par le manager général, Tex Schramm, véritable génie marketing de l’époque. Pas certain de l’engouement des texans pour un match ce jour-là, il avait une idée bien précise en tête et visait beaucoup plus grand. Schramm voyait ce match comme un excellent moyen de faire connaître l’équipe au niveau national, même si elle éprouvait quelques difficultés sportives sous la direction d’un jeune entraîneur en chef nommé Tom Landry. Et quand la ligue a voulu instaurer une seconde rencontre pour ce jour particulier, il n’a pas hésité. Cowboys et NFL se sont entendus sur les modalités d’organisation, mais craignant que les supporters ne fassent pas le déplacement, la ligue a tout de même garanti à l’équipe un revenu minimum. Le résultat final était au-delà des espérances. Les supporters se sont présentés en masse et Dallas a battu son record d’affluence, avec 80 259 personnes présentes dans les travées du Cotton Bowl. Ce 24 novembre 1966, les Cowboys ont battu les Browns de Cleveland 26 à 14, et la tradition était actée. Depuis, ils ont joué à Thanksgiving tous les ans, sauf en 1975 et 1977 (31 victoires, 20 défaites, 1 nul). Au cours de ces exceptions, la NFL a tenté d’adopter cette formule gagnante en attribuant aux Cardinals de Saint Louis l’organisation de la rencontre pour tenter d’accroître la visibilité nationale de la franchise. Sans réussite. Les Cardinals ont perdu les deux matchs et les Cowboys ont renoué avec la coutume dès la saison 1978.

À ce jour, toutes les franchises ont eu les honneurs au moins une fois dans leur existence aux projecteurs de cette journée particulière. Enfin presque tout le monde. Les Jaguars restent encore le mouton noir de la ligue à ce niveau.


Rappel

Alain Mattei, Raphaël Masmejean, Gregory Richard, Raoul Villeroy et Camille Sareben seront là pour vous faire vivre la rencontre de ce jeudi entre les Lions et Texans, mais aussi (et surtout) répondre à vos questions, parler du début de saison écoulé, et d’autres surprises. Une sorte de Footeuil XXXXL.

Rendez-vous est donc donné le jeudi 26 novembre à 18h30 sur notre chaîne You Tube.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires