Bill Belichick en 2001 : « Robert Kraft va salement me virer avant la fin de l’année »

L’entraîneur devenu légendaire a cru perdre son emploi au bout d'un an.

Avec un bilan de 3 victoires pour 5 défaites, New England se retrouve dans une situation qu’elle n’a plus connu depuis presque vingt ans. Avant l’avènement d’un certain Tom Brady, les Patriots avaient embauché Bill Belichick pour redresser une franchise en délicatesse au début de l’année 2000.

Mais avant de devenir le meilleur coach de tous les temps et de créer la légende avec Magnificent Tom, Belichick était comme tous les coachs : pas de très sûr de son avenir.

Le 23 septembre 2001, les Patriots affrontent les Jets. Avant le match, Belichick discute avec Herm Edwards, le coach adverse. Mike Westhoff, le coach des équipes spéciales de New York a raconté la scène à ESPN.

« Il se sont arrêtés juste à côté de moi, et Herman a dit « Comment ça va ? » Bill a répondu « On est horribles. On est nuls. » Il a dit « Le quarterback (Drew Bledsoe), je ne sais pas… » Ils avaient perdu leur match d’ouverture contre Cincinnati, et je vais vous dire sa citation exacte. Belichick a dit « Je ne vais pas passer l’année. Il (Robert Kraft) va salement me virer avant la fin de l’année ». C’est ce que j’ai entendu. »

Quelques minutes plus tard, Bledsoe se blessait et Tom Brady entrait en jeu. La suite, c’est un Super Bowl à la fin de cette même saison où il craignait la porte, puis cinq autres bagues.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec