[Top 5] Les meilleurs choix du second tour de l’histoire

Il n'y a pas que le premier tour de la Draft dans la vie.

Drew Brees draft

Ce n’est pas parce que le premier tour de la draft s’est terminé que des franchises n’ont pas pu réaliser de bonnes affaires au second tour.

En effet, pas moins de 35 joueurs sélectionnés le vendredi ont fini leur carrière parmi le Hall of Fame. Retour sur les 5 meilleurs joueurs de l’histoire sélectionnés au second tour de la draft.

1. Drew Brees – Quarterback – 32e choix de la draft en 2001

Stats en carrière : 77416 yards, 547 touchdowns pour 237 interceptions, 98.4 de rating en 275 matchs et 19 saisons.
Récompenses : 1x Champion, 1x All Pro, 13x Pro Bowler; Joueur offensif de l’année 2008 et 2011

Sélectionné en 32e position de la Draft 2001, Drew Brees possède pas moins de 16 records NFL. L’ancien quarterback de Purdue profite d’une longévité au plus haut niveau exceptionnelle pour accumuler des chiffres dignes de Madden et empiler les exploits statistiques.

Repêché par les Chargers de San Diego, il passera 5 ans en Californie avant d’être évincé de son poste par l’arrivée de Phillip Rivers et sera échanger aux Saints de la Nouvelle Orléans. Là-bas, il atteindra le pinacle de sa carrière en remportant le Superbowl XLIV.  À 41 ans, Drew Brees est inoxydable et après une année embêté par les blessures mais où il a affiché un niveau de jeu toujours excellent (2979 yards à 74.3% , 27 Touchdowns et 4 interceptions en 11 matchs), il mènera encore les Saints à la recherche d’une deuxième bague l’année prochaine.

2. Brett Favre – Quarterback – 33e choix de draft en 1991

Stats en carrière : 71838 yards, 508 touchdowns pour 336 interceptions, 86 de rating en 302 matchs et 20 saisons

Récompenses : 1x champion, 3x MVP, 3x All-Pro, 11x Pro Bowler, Joueur offensif de l’année 1995

Brett Favre était doté d’un bras canon et de mensurations idéales pour le poste de quarter back mais d’un QI Football qui faisait douter les scouts sur la qualité de ses lectures des défenses. Avec en plus une carrière universitaire sans relief à Southern Miss, il est donc descendu au deuxième tour de la draft et est tombé dans les pinces d’Atlanta.
Echangé un an plus tard à Green Bay sans avoir lancé la moindre passe complétée sous le maillot des Falcons, le miracle opère enfin dans le Wisconsin. Green Bay passe d’un bilan de 4-12 à un bilan de 8-5 tandis que, sous le maillot des Packers, Favre va devenir un des plus gros artificiers de la ligue menant la NFL 2 fois en termes de yards à la passe et 4 fois au nombre de touchdowns.

Il obtiendra finalement le trophée Vince Lombardi en 1996 puis passera le reste  de sa carrière à lui courir après échouant malheureusement au SuperBowl XXXII, il ne retrouvera jamais le Big Game jusqu’à sa retraite en 2010 d’une carrière presque anachroniquement longue de 20 ans

3. Jack Lambert – Linebacker – 46e choix de la draft en 1974

Stats en carrière : 28 interceptions et 8 sacks en 146 matchs et 10 saisons

Récompenses : 4x Champion, 6x All Pro, 9x Pro Bowler, rookie défensif de l’année 1974, joueur défensif de l’année 1976

Membre éminent du légendaire Steel Curtain, Jack Lambert fait partie de la cuvée 1974 des Steelers qui servira de fondation à la dynastie qui terrorisera la NFL des années 1970.  Et son arrivée aura directement de l’impact.

Tout de suite titulaire, il est nommé rookie défensif de l’année en 1974 et un an plus tard il remportait le premier de ses quatres bagues de champion. En 10 ans de carrière, Jack Lambert sera au milieu d’une escouade qui fut sur le podium de la NFL en termes de yards concédés pendant 7 ans preuve d’une longévité au plus haut niveau qui lui à fait une place à Canton, mais aussi dans deux All-Decade teams et l’équipe du centenaire de la NFL.

4. Mike Singletary – Linebacker – 38e choix de draft en 1981

Stats en carrière : 1488 plaquages, 7 interceptions et 19 sacks en 179 matchs et 12 saisons

Récompenses : 1x Champion, 7x All-Pro, 10x Pro Bowler, Joueur défensif de l’année 1985 et 1988

Avec seulement 1 mètre 83 sous la toise, on regardait de haut celui qui sera bientôt surnommé Samuraï Mike lorsqu’il s’est déclaré à la draft en 1981. Malgré ses accolades de double All-American, il est boudé par les recruteurs qui considèrent sa taille comme un critère rédhibitoire pour devenir un grand linebacker dans la NFL des années 1980.
Finalement sélectionné par les Bears de Chicago au deuxième tour, il passera deux années en temps que titulaire à temps partiel avant de définitivement s’imposer dans l’une des plus grandes défenses de l’histoire.

Sa place, il la doit à son style de cogneur, à sa pugnacité qui en font une terreur au milieu de la défense des Bears. Comme il l’explique lui même.

« J’étais un cogneur c’était mon style, je ne suis pas grand mais parfois les petites choses sont les plus dangereuse »

Il s’ancrera finalement en 1983 au milieu de la défense des Bears pour enchaîner pas moins de 10 sélections au Pro Bowl  consécutives et mettre la main sur une bague en 1985 avec une équipe qui ne connaitra la défaite qu’une seule fois et limitera ses adversaires à seulement 12.4 points par match.

5. Michael Strahan – Defensive End – 40e choix de draft en 1993

Stats en carrière : 854 plaquages, 141.5 sacks et 4 interceptions en 216 matchs et 14 saisons

Récompenses : 1x champion, 4x All-Pro, 7x Pro Bowler, Joueur défensif de l’année 2001

Michael Strahan venant d’une université de deuxième division en NCAA, et ayant commencé le Football sur le tard, il passe sous les radars et est finalement sélectionné par les Giants. C’est le début d’une longue histoire d’amour de 14 ans entre Strahan et la franchise de Big Apple qui va faire du sourire berchu de son defensive end, le visage de la franchise.

Lors des playoffs 2007, il fera vivre un cauchemar à Tom Brady, lui imposant une pression constante et permettant aux Giants de remporter leur premier titre depuis 17 saisons.
Le nom de Strahan est également synonyme de son record de sacks sur une saison avec 22.5 sacks lors de l’exercice 2000-2001.
Bien plus apprécié des fans que ce que son physique de brute (196 cm pour 115 kg) pourrait laisser croire, il est encore aujourd’hui un exemple de reconversion des stars NFL dans les cercles médiatiques américains.

Partagez cet article sur : Twitter Facebook

L'info NFL en continu

Afficher les actus suivantes
Soutenez Touchdown Actu sur Tipeee

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés
Parier en ligne sur la NFL avec