France Autriche Football americain

Ezekiel Elliott n’a pas apprécié l’humour de Jerry Jones

Le coureur vedette des Cowboys veut un gros salaire, mais aussi qu'on préserve sa sensibilité.

L’humour ? Pas vraiment le truc d’Ezekiel Elliott en cette période de négociations.

Rien de bien méchant pourtant. Après le dernier match des Cowboys, marqué par une bonne prestation de Tony Pollard, un journaliste a demandé à Jerry Jones si Pollard était justement le meilleur outil de Dallas dans les négociations avec Elliott. Réponse amusée du grand patron.

« Qui ? Zeke ? Qui ça ? » » (« Zeke who ? » en version originale).

Horreur. Affront.

« Je n’ai pas trouvé ça drôle et Zeke non plus. En fait, nous avons trouvé ça irrespectueux », a rapidement expliqué Rocky Arceneaux, l’agent du joueur, à ESPN.

Dans la foulée, le Fort Worth Star Telegraph rapporte qu’Elliott serait reparti à Cabo, au Mexique, dont il était pourtant rentré il y a une semaine. On ne sait toutefois pas si ce retour est lié aux mots de Jones.

Peut-être qu’il reviendra une fois qu’il aura lu la déclaration complète de son patron. Car au-delà de la petite pique pour faire rire tout le monde, Jones est loin d’avoir couronné Pollard.

« Il va compléter ce qu’on fait avec Zeke. Pas le remplacer. Et je le pense. Il ne le remplacera pas. »

Partagez cet article sur : Twitter Facebook
Afficher les commentaires