[NFC South] Tampa Bay Buccaneers

Ici, on parle de tout ce qui concerne les équipes de la conférence nationale...
Répondre
Avatar du membre
P@to
Pro Bowler
Messages : 1062
Enregistré le : mar. 7 août 2018 12:17
Localisation : exilé en banlieue
Contact :

[NFC South] Tampa Bay Buccaneers

Message par P@to » jeu. 9 août 2018 13:52

BUCS

Image

Image

Avatar du membre
Tili
Pro Bowler
Messages : 1299
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:02

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par Tili » jeu. 9 août 2018 14:20

2002 Bucs vs 49'ers Playoff Special "Unfinished Business" 1 on 1 with Derrick Brooks
In this segment from the 2002 NFC Divisional Playoffs Tampa Bay Buccaneers vs San Francisco 49'ers Newschannel 8 Sports Special "Unfinished Business", JP Peterson goes one on one with Bucs Hall of Famer Derrick Brooks.
Image
Mes articles
-Dernier- DERRICK BROOKS, CETTE ICÔNE
Ici (3 mars 2019)

-Précédent- Jaguars 2017 : au revoir anonymat ?!
Ici (1er novembre 2017)

Avatar du membre
khamza
Pro Bowler
Messages : 1339
Enregistré le : jeu. 9 août 2018 23:32

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par khamza » sam. 18 août 2018 10:29

Encore 1 place dispo dans la ligue fantasy dédiée au fan des équipes de la NFC South : viewtopic.php?f=9&t=109
NFL Fashion influencer. Si tu ne sais pas t'habiller comme ça, tu ne sais pas t'habiller!
Image

Avatar du membre
P@to
Pro Bowler
Messages : 1062
Enregistré le : mar. 7 août 2018 12:17
Localisation : exilé en banlieue
Contact :

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par P@to » sam. 25 août 2018 08:10

Je viens de voir Bucs-Lions, je crois que je vais revoir à la hausse les possibilités des Bucs. Grosse prestation.
Le TD post FG d'Humphries: https://www.youtube.com/watch?v=qc2ze10gl28

Avatar du membre
Rusty
Franchise player
Messages : 1783
Enregistré le : mer. 8 août 2018 09:04
Localisation : Quelque Part
Équipe favorite : : Seahawks & Bears

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par Rusty » sam. 25 août 2018 09:49

Comme souvent il y a le potentiel pour faire une belle saison, faudra voir quand même comment ils vont gérer le début de saison sans Winston.
ImageImage

Avatar du membre
P@to
Pro Bowler
Messages : 1062
Enregistré le : mar. 7 août 2018 12:17
Localisation : exilé en banlieue
Contact :

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par P@to » sam. 25 août 2018 09:53

Après avec ou sans Winston le calendrier est certainement trop costaud (at Saints, vs Eagles, vs Steelers, at Bears), on va dire que 1-4 là et y a encore moyen de faire un gros run ensuite (2-2 max et champagne).

La chance est de le savoir et se préparer en conséquence.

Avatar du membre
Tili
Pro Bowler
Messages : 1299
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:02

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par Tili » mer. 29 août 2018 18:24

Les All-Stars Teams : Tampa Bay Buccaneers

"Quelques" remarques par rapport à l'article :
ABBC3_SPOILER_SHOW
Quelques compléments subjectifs :

Défenseur emblématique
Derrick Brooks. On entend souvent "untel redéfinit sa position". À l'image du terme galvaudé de shutdown corner, je pense que très peu méritent cette étiquette. Certains dominent comme rarement, élèvent la maîtrise de leur poste à un niveau inédit. Cependant, ils n'en révolutionnent pas forcément l'essence. Derrick Brooks si. À une époque où la transition du jeu terrestre à aérien s'opère, il allie les qualités nécessaires pour briller dans les deux secteurs. Il y a les LB unidimensionnels, il y a lui le polyvalent. Il y a les LB qui annihilent le passeur en tant que pass rushers, il y a lui qui annihile la passe elle-même en tant que joueur d'espace. La crème en matière de couverture ? Assurément. Combien de LB peuvent être laissés sur une île en homme face à un receveur ? La Tampa 2 ne fait pas de lui le défenseur qu'il est, elle exploite juste au mieux ses qualités. En revanche, il fait de la Tampa 2 un truc viable. Vitesse, instinct, lecture, qualités athlétiques lui permettent de gérer une vaste étendue en-dessous ("underneath") où le système redirige le trafic. Sa qualité de plaquage et sa réactivité l'autorisent donc à gérer une large zone où il se retrouve isolé. Un grand pouvoir impliquant de grandes responsabilités, un raté de sa part signifie first down / gros jeu. Heureusement pour les Bucs, il est un nettoyeur fiable. Hors pair, le meilleur. Cet amalgame d'aptitudes ne se duplique pas, raison pour laquelle les nombreuses déclinaisons de la Tampa 2 (Rams, Colts, Vikings, Seahawks...) apparaissent sensiblement différentes de l'originale et ne parviennent à l'égaler, même si celle des Bears produit une autre dynastie défensive. Il redéfinit les standards physiques et les exigences à sa position. Sous-dimensionné, il est malgré tout un gros cogneur sous estimé. Il ne rechigne pas à cartonner guards et FB pour aller chatouiller le RB. Son agilité lui permet en outre de devancer les blocs et d'atteindre le point d'impact plus rapidement que les autres. Le LB ultime presque parfait donc, d'autant plus qu'il est un véritable iron man. En quatorze ans de carrière à une positon si exposée, si brutale, il ne manque aucun match. Féroce sur le terrain, gendre idéal en dehors. Jamais le moindre écart, jamais la moindre affaire bizarre au cul, jamais dans les faits divers. Le joueur est grand, l'homme l'est davantage. Humble, discret, introverti, il passe sous les radars à divas, pas ceux des patrouilles offensives. Il n'attire pas autant la lumière que les grandes gueules. "Prisonnier" d'un petit marché, il n'attire pas les louanges proportionnelles à son rendement. Il n'en demeure pas moins un footballeur transcendant comme on en a rarement vu.

Attaquant emblématique
Mike Alstott. Le coureur lourd bulldozer, la bille de flipper ambulante. L'attaquant qui incarne la mentalité défensive : rugueux, puissant, dur au mal. Le public n'avait pas besoin de QB, il avait la défense et lui à chérir.

Meilleure équipe
2002.Par défaut. Record de victoires en saison régulière ? Titre ? Qu'importe, il ne s'agit pas vraiment d'une grosse équipe dans l'absolu. La défense en mode GOAT maintient le score tellement bas que ça crée des écarts au final. Elle est la raison pour laquelle l'équipe est compétitive. Si Brad Johnson réalise une saison de Pro Bowler, il ne joue que treize matchs. En sa présence, la défense gagne minimum quatre matchs en quasi autonomie. L'attaque des Ravens 2000 est unanimement reconnue pour son indigence, celle des Bucs 2002 est du même acabit. Par contre, l'ensemble se transforme en équipe dominante pendant les playoffs. Tandis que la défense élève encore son niveau (si si, c'est possible), l'attaque contribue sérieusement. Elle n'est plus un poids mais un moteur supplémentaire, elle joue enfin au niveau attendu et les Bucs, oui les Bucs, deviennent un rouleau compresseur. La preuve : cette victoire autoritaire, nette et sans bavure à Philadelphie en NFC Championship, lieu maudit où s'enchaînent les cinglantes désillusions depuis 2000.

Dream Team fiction
Défense 2002 + attaque ?
> Il y a les historiques au sens "parmi les meilleures", il y a les historiques au sens "possiblement la meilleure". La défense des Buccaneers 2002 figure dans le deuxième groupe. Arme anti-passe référence de l'ère moderne. Détentrice de records. Une des quatre à outscorer l'attaque adverse au Super Bowl et une prolifique menée par le MVP s'il vous plaît. Défense qui contre-attaque, en témoignent ses neuf TD inscrits et ses quatre autres rappelés, dont un en Divisional qui l'empêche d'être la première titrée en marquant à chaque tour de playoffs. Depuis 1978, même si elle finit 2e aux points ajustés derrière les Titans 2000 (137 vs 136), c'est certainement la meilleure d'un point de vue strictement comptable. Voici un message posté sur l'ancien forum :
ABBC3_SPOILER_SHOW
Il y a les historiques en mode "un petit tour et puis s'en va" (les "one-year wonders"), il y a les historiques dans le paysage sur le long terme. La Tampa 2 figure dans le deuxième groupe. La version 2002 a beau être la plus accomplie et la plus connue de la dynastie entre 1997 et 2008, il ne faut pas négliger la version 1999. Si la préventive est une insulte au concept même de défense tant elle est mal utilisée, les Bucs posent un clinique en la matière en 1999. Ils élèvent au rang d'art la capacité à protéger les maigres écarts, tuer le chrono et gagner sans le ballon. Mentalité closer ! Malgré quelques hoquets ici et là, un savoir-faire observable durant quatre ans. 11-5 en 1999, dix victoires et demi sont imputables à la défense. 12-4 en 2002, l'attaque gagne minimum deux matchs. Avec les Eagles 1991 et les Bears 2005, les Bucs 1999 dînent à la table des historiques les plus mal loties offensivement. En mode bouclier et épée dans la même main, en mode équipe à deux défenses. Cassure si prononcée ne voyage jamais aussi loin qu'en 1999. Le onze doit littéralement réinventer la jurisprudence statistique pour s'imposer. Sept sacks subis ? Victoire 13-10 contre les Broncos champions en titre. Six points marqués ? Victoire 6-3 contre les Bears. Six ballons perdus ? Victoire 17-10 contre les Chiefs. Deux matchs coup sur coup à 200- yards engrangés contre des équipes de playoffs ? Victoire 16-3 chez les Seahawks et 24-17 contre les Vikings. Que dire des playoffs monumentaux disputés dans la plus monumentale des adversités ?! 25.1 (#2 en NFL) et 26.6 (#1), la moyenne de points ajustés en saison régulière des Redskins (adversaires en Divisional) et Rams (NFC Championship). 27 et 42, ce qu’ils infligent à leur première victime en janvier. 6 et 9 (le GSoT est à 30.4 en moyenne à domicile !), ce à quoi les hommes de Monte Kiffin les réduisent. 2002 pose de meilleurs chiffres parce que l'attaque est moins catastrophique. Aurait-elle pu traîner l'immondice de 1999 aux portes du Super Bowl ? Hummm...
> Même avec l'inflation statistique des dernières années, les attaques contemporaines de Tampa Bay peinent à concurrencer celles moins mauvaises que les autres par le passé. Tragique, pathétique. D'autant plus quand vous possédez un personnel défensif envié de tous fin 90s / début 00s. Le drame de cette période ? Même l'attaque record (à l'échelle de la franchise hein) de 2000 demeure affligeante dans l'absolu.

Onze défensif fiction
Coordinateur : Monte Kiffin
Système : 4-3 Tampa 2
NT : Brad Culpepper 1998 (Booger McFarland 2003)
DT 3-tech : Warren Sapp 2000 (Gerald McCoy 2013)
DE : Lee Roy Selmon 1979 + Simeon Rice 2002 (Chidi Ahanotu 1997 + Marcus Jones 2000)
Mike : Hardy Nickerson 1997* (Barrett Ruud 2008)
Will : Derrick Brooks 1999** (? -pas besoin de remplaçant de toute façon vu qu'il n'est jamais absent ha ha-)
Sam : Lavonte David 2013*** (Shelton Quarles 2002****)
CB : Ronde Barber 2001 + Donnie Abraham 1999 (Brian Kelly 2002 + Mike Washington 1981)
SS : John Lynch 2000 (Mark Cotney 1979)
FS : Dexter Jackson 2002 (Cedric Brown 1981)

Le ligne offre énormément de flexibilité. Sapp peut jouer DE. À l'origine, Selmon est un DE de 3-4, une sorte de DT 3-tech. Pass rusher productif avec deux intervalles à gérer et pas beaucoup d'aide, il excellerait sans doute dans un système à un seul aux côtés des monstres Sapp et Rice. Culpepper étant sous dimensionné, j'ai presque un personnel Nascar en base. Rice en wide-9, ça ouvre la porte aux blitzes ravageurs de Lavonte aligné soit sur la LoS, soit en retrait car capable d'attaquer l'intervalle efficacement grâce à sa vitesse (blitz différé).

* Il a plus d'impact en 1993 mais dans un système différent. Au sein de la Tampa 2, il est au top en 1997, par ailleurs la dernière année où il est le meilleur défenseur du onze.
** Pourquoi pas 2002 ? Parce qu'il se blesse à la cheville en 2001. Il récupère par la suite mais je le veux au maximum de sa vitesse, ce qui est le cas de sa version plus jeune en 1999.
*** Je sais, c'est un Will. Mais selon les jeux, il arrivait que Derrick passe Sam pour prendre le TE et que le Sam le remplace en Will. Il serait donc sûrement possible d'avoir les deux en même temps sur la pelouse. En plus, Lavonte est utilisé plus proche de la LoS en 2013, façon Sam dans la Tampa 2 donc pourquoi.
**** Mike de 2002 à 2006, il est auparavant Sam de 1997 à 2001. Il connaît donc le métier. Je choisit sa version 2002 car il est dans la forme de sa vie. Ça me donne de la polyvalence. Surtout, ça me permet de prendre Barrett Ruud.
Image
Mes articles
-Dernier- DERRICK BROOKS, CETTE ICÔNE
Ici (3 mars 2019)

-Précédent- Jaguars 2017 : au revoir anonymat ?!
Ici (1er novembre 2017)

Avatar du membre
V1k1Ng_42
MVP
Messages : 4831
Enregistré le : lun. 13 août 2018 17:41
Localisation : Tiohtià:ke, territoire Kanien'kehá:ka non-cédé (Montréal)
Équipe favorite : : 49ers, Raiders, Alouettes
Contact :

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par V1k1Ng_42 » mer. 29 août 2018 21:42

Mike Alstott :clapclap:
BRING BACK KAEP IN DA NFL !!!!
Imagetumblr_pdere3Ia6l1svgs6bo1_1280 by AntHropoGeo, sur FlickrImage

Avatar du membre
P@to
Pro Bowler
Messages : 1062
Enregistré le : mar. 7 août 2018 12:17
Localisation : exilé en banlieue
Contact :

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par P@to » jeu. 30 août 2018 00:12

C’est du caviar là Tili

Avatar du membre
Tili
Pro Bowler
Messages : 1299
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:02

Re: [ NFC ] Tampa Bay Buccaneers

Message par Tili » jeu. 30 août 2018 01:18

Dans ce cas, régale-toi, c'est servi avec plaisir. Si je ne rends pas aux Buccaneers ce qui appartient aux Buccaneers, qui le fera ? :roule:
Image
Mes articles
-Dernier- DERRICK BROOKS, CETTE ICÔNE
Ici (3 mars 2019)

-Précédent- Jaguars 2017 : au revoir anonymat ?!
Ici (1er novembre 2017)

Répondre