[ AFC East ] Buffalo Bills

...et ici, on parle de toutes les équipes de la conférence américaine...
Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 17:29

Stexx a écrit :
ven. 8 mars 2019 16:58
Tu n'as pas tord sur certains points que tu énonces.
Cependant peut il se contenter/satisfaire d'une équipe qui a simplement d'honnête chance de PO ? Aucune garantis.
Et la ou je voulais essentiellement en venir, c'est que big Ben est un QB bien plus accomplis que J.Allen qui a surtout prouvé à l'heure actuel qu'il pouvait courir avec le ballon. Pour rappel, il sort d'une saison a 52% de complétion pour 10 TDs et 12 INTs, il y a un monde de différence avec Roethlisberger d'un point de vu sportif et on sait qu'il a tout de même réussi â raler malgré tout.

D'ailleurs les dernières nouvelles donne raison à mes propos avec un refus ''clair et net'' d'AB de rejoindre Buffalo.

Je tiens à préciser que je ne veux pas être désobligeant en vers les Bills qui est une équipe que j'apprécie!

Ps: J'ai vraiment bien aimé t'es bilans.
Je ne dis pas non plus que ce que tu dis est hors-sujet, mais en l'état, et sans troller, les Steelers sont-ils autre chose qu'une équipe avec d'honnêtes chances de PO ? Franchement pas certain. Et bien évidemment que le gros est meilleur qu'Allen pour le moment. Cela dit résumer Allen à ses stats est une erreur, il y a une énorme différence entre les chiffres et ce qu'on a pu voir sur le terrain.

Pour ce qui est du refus de Brown de venir, ça ne m'étonne pas. McCoy ne voulait pas en entendre parler non plus à l'époque de son trade, puis il a vite été conquis (au-delà de son contrat). Buffalo traîne une image de lose depuis des années, la taxation n'y est pas avantageuse, y a pas de stade à 1 milliard, ça caille,...Et j'ai l'impression que même pour des américains, la région est largement inconnue et perçue comme une toundra où on se fait chier à longueur d'année ^^ Alors que bon, je pense pas qu'il fasse spécialement bon-vivre à Green Bay, Detroit, Pittsburgh, Cincinnatti,... Mais soit.

Merci pour les bilans. Cet épisode passé, je vais m'y remettre sérieusement parce que je me rends compte que j'ai mal calculé mon coup question timing :mrgreen:

Avatar du membre
V1k1Ng_42
MVP
Messages : 4071
Enregistré le : lun. 13 août 2018 17:41
Localisation : Tiohtià:ke, territoire Kanien'kehá:ka non-cédé (Montréal)
Équipe favorite : : 49ers, Raiders, Alouettes
Contact :

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par V1k1Ng_42 » ven. 8 mars 2019 20:50

Mais je me demande aussi si le fait d'avoir un jeune quart avec une diva à la AB pourrait être une bonne chose pour le dit jeune quart. Dans le sens que Allen aurait de la pression pour viser AB en n'importe qu'elle situation sous peine de se faire faire la gueule par AB, ce qui faciliterait le travaille des D adverses?
BRING BACK KAEP IN DA NFL !!!!
Imagetumblr_pdere3Ia6l1svgs6bo1_1280 by AntHropoGeo, sur FlickrImage

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 22:49

Ca aurait permis de créer des brèches pour les jeunes receveurs de Buffalo, qui sont franchement pas dégueus. Sur le plan purement sportif, j'aurais été curieux de voir le résultat. Mais en effet, l'autre aurait fait la gueule. Et ça se serait mal passé parce que Allen a une grosse cote de popularité au sein de la franchise, dans l'équipe, et aussi chez les fans.
C'est là que le FO des Bills, qui est composé de gens intelligents, a bien fait de ne pas insister : tu mets pas en péril le développement de ton potentiel franchise-QB pour une diva de 31 ans qui chouine dès qu'il se casse un ongle.

Je souhaite bien du plaisir aux fans de la franchise qui l'accueillera. J'ai déjà vu des mecs se tirer une balle dans le pied, mais rarement recommencer encore et encore avec enthousiasme jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pied :shock: :mrgreen:

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 22:51

Image


Buffalo Bills - bilan 2018

________________________________________________________________________________________________________________________________

(5) - Les joueurs offensifs (3)



RUNNING BACKS




LeSEAN McCOY

30 ans
2019 Cap Hit : 9M$
Signé jusqu'en : 2019
161 runs – 514 yds – 3,2 yds/play – 3TD // 34rec – 238 yds


Est-ce qu'on a assisté à la dernière saison de LeSean McCoy à Buffalo ? Apparemment non, car la franchise a annoncé compter sur lui l'an prochain...Ces deux dernières saisons, il avait carrément porté à lui seul l'attaque des Bills, à la fois par ses capacités de playmaker et son aisance à la réception. Mais cette année, force est de reconnaître que la ligne offensive a clairement été incapable de lui créer des espaces où s'engouffrer. Et l'âge « aidant », il a constamment été gêné par les blessures. Même en conditions optimales, il a semblé commencer à perdre un peu de cette vivacité qui le rendait si dangereux, et ses fameux cuts semblent plus laborieux et beaucoup moins productifs. 3 TD, 3,2 yards par course,...difficile de se dire qu'on parle bien là du même joueur. A voir s'il peut rebondir l'an prochain derrière une meilleure O-line ou s'il est définitivement cuit.

MARCUS MURPHY

27 ans
2019 Cap Hit : 720K$
Signé jusqu'en : 2019
60 runs – 291 yds – 4,9 yds/play // 14rec – 36 yds


On tient sans doute là un back-up de qualité pour l'avenir. Il n'a pas énormément joué mais de tous les coureurs des Bills, Murphy est le seul à avoir pu signer plus de 4 yards par tentative avec un nombre de courses significatif.

CHRIS IVORY

30 ans
2019 Cap Hit : 3M$
Signé jusqu'en : 2019
115 runs – 385 yds – 3,3 yds/play – 1TD // 13rec – 205 yds // 1 FMB


Ivory a été signé pour être un remplaçant capable d'amener du changement de rythme en attaque et forcer les first downs sur des jeux courts, de par la dimension physique qu'il amène. Il a fait son taf de façon correcte, tout en constituant une option très intéressante à la passe et en restant très prudent avec le ballon. Malgré son âge et un Cap Hit que certains jugent trop élevés, il sera sans doute encore là l'an prochain.

KEITH FORD

24 ans
2019 Cap Hit : 570K$
Signé jusqu'en : 2020
21 runs – 79 yds – 3,8 yds/play // 2rec – 14yds


Deux matchs, c'est tout ce qu'aura joué Keith Ford, pour un résultat honnête compte tenu des circonstances. Les running backs étant une denrée à la valeur si faible en NFL, pas sûr non plus qu'on le revoie encore en 2019.

PATRICK DiMARCO

29 ans
2019 Cap Hit : 2.1M$
Signé jusqu'en : 2020
1 run – 9yds // 3rec – 62yds

Difficile d'évaluer la valeur ajoutée d'un fullback dans la NFL d'aujourd'hui, d'autant que DiMarco en est un « à l'ancienne » avec une seule course tentée cette année. Il garde une certaine valeur de par ses mains sûres mais malheureusement sous-exploitées, et du fait que la O-Line rencontre de grosses difficultés à faire son boulot correctement. A 30 ans et avec un malus de 1M$ en dead money, il ne fera peut-être plus partie de l'effectif non plus dans un avenir proche.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 22:53

Image


Buffalo Bills - bilan 2018


________________________________________________________________________________________________________________________________

(6) - La défense


TOTAL DEFENSE
  • 23,4 points/game (18th)
  • 294,1 yards/game (2nd)
  • 4,9 yards/play (3rd)
  • 36% 3rd down (8th)
  • 54% 4th down (15th)

  • 36 Sacks (26th)
  • 21 Forced Fumbles (2nd)
  • 99 Penalties (23rd)
  • 976 Penalty Yards (14th)

PASSING

  • 179,2 yards/game (1st)
  • 6,3 yards/play (T-1st)
  • 313/492 - 63,6 % (11th)
  • 36 plays/20+ (1st)
  • 2 plays/40+ (1st)
  • 82,6 QB Rate (3rd)
  • 16 Interceptions (7th)
  • 22 TD (T-8th)

RUSHING

  • 114,9 yards/game (16th)
  • 4,2 yards/play (10th)
  • 12 plays/20+ (20th)
  • 1 play/40+ (T-9th)
  • 17 TD (26th)

Après le cirque Rex Ryan, la défense dominante est bel et bien de retour à Buffalo pour la seconde année consécutive. Terminés les errements, les expérimentations et le népotisme. Place, sous l'égide évidente de Sean McDermott, à du sérieux, du solide, et une combativité de tous les instants sublimée par un collectif prenant le pas sur l'individuel.

Un problème subsiste : dominante, elle ne l'est que contre un aspect du jeu adverse, à savoir la passe. Mais, tout au long de l'année, les Bills ont perdu des matchs par leur inaptitude à resserrer les boulons contre le jeu de course. Si les stats sont en partie tronquées par les branlées prises en début de saison, le problème n'en a pas moins été présent toute la saison durant comme le match de Week16 l'a encore démontré, les Patriots battant Buffalo presque uniquement par la voie terrestre alors que Tom Brady était dans un mauvais jour. Leslie Frazier, le coordinateur défensif, n'a jamais semblé à même de trouver une solution au problème. Pas plus que Sean McDermott, qui avait notamment repris en main le playcalling défensif en Week2 contre les Chargers, semant le doute sur l'avenir de son coordinateur. S'il est difficile de pointer quelqu'un du doigt, l'amélioration de cet aspect défensif sera primordiale lors de la prochaine offseason, la franchise de Buffalo ne pouvant en plus plus compter sur Kyle Williams, emblématique DT désormais retraité après 13 ans de bons et loyaux services.

A contrario, s'il y a bien quelque chose à ne pas changer du côté de Buffalo à l'avenir, c'est bien la défense contre la passe. Les Bills ont été véritablement impressionnants à ce niveau là, allant même jusqu'à concéder plus de 15 yards par matchs de moins que les Baltimore Ravens, deuxièmes de la ligue à ce niveau ! Et c'est bien dans cet aspect là que l'on voit l'apport énorme d'un Head Coach à vocation défensive et son insistance à établir un véritable esprit de combativité : personne dans l'effectif des Bills n'est Pro-Bowler et encore moins All-Pro mais l'équipe aligne un groupe de blue collars, de joueurs revanchards, de rookies prometteurs, de paris faits en Free Agency,... mais qui jouent comme une véritable équipe et cherchent constamment l'action qui sera susceptible de renverser le cours du match. Une philosophie de jeu à haut risque mais pratiquée finalement contraints et forcés au vu des limitations de l'effectif, avec ses avantages (momentums, grosse domination psychologique,...) tout comme ses inconvénients (énormes cartons encaissés lors de certains days off).

Chaque chose étant liée, c'est peut-être l'offense des Bills qui s'est révélée être principalement responsable des errements de leurs collègues de la défense. En étant si souvent incapable de rester sur le terrain de façon durable et régulière (surtout en première partie de saison), l'offense n'a fait que contribuer à l'essoufflement de la défense, se reposant trop souvent sur elle pour changer le cours des matchs. Elle a parfois pu le faire, avec sa propension à provoquer des big plays. En revanche, les Bills n'ont jamais semblé être en mesure de gagner certains matchs une fois la défense essoufflée par tant de temps passé sur le terrain. En cela, le problème reste le même que la saison passée. A voir si l'amélioration prévisible de l'attaque aura effectivement un effet bénéfique sur la défense en 2019.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 22:57

Image


Buffalo Bills - bilan 2018

________________________________________________________________________________________________________________________________

(7) - Les joueurs défensifs (1)



DEFENSIVE TACKLES




KYLE WILLIAMS

35 ans
2019 Cap Hit : Free Agent
34 Tackles – 5 Sacks – 1FF – 1PD

35 ans et toujours le meilleur D-Lineman intérieur des Bills. Encore une fois, Williams a été le point d'ancrage de la ligne, efficace aussi bien contre le run que contre la passe malgré une baisse de production bien logique au vu de son âge. Son apport dans le vestiaire était par contre inestimable et ne sera sans doute pas remplacé de sitôt. Si les Bills draftent effectivement BPA à la draft, son successeur sera probablement choisi dès le premier tour si les top-OL ne sont plus disponibles.

HARRISON PHILIPS

23 ans
2019 Cap Hit : 800K$
Signé jusqu'en : 2021
35 Tackles


Sélectionné au 3ème tour de la dernière draft, Philips a encore des progrès à faire au niveau de la régularité de son jeu sur toute la longueur d'une saison. Mais il est prometteur et fait preuve d'une excellente mentalité. Il a trop vite été présenté comme le sucesseur potentiel de Kyle Williams en raison de critères assez hasardeux (similitudes physiques, work ethic, choisi en milieu de draft,...) mais il s'agit essentiellement d'un 1-Technique capable d'attirer les blocks et les double teams. Il ne peut que progresser à l'avenir.

JORDAN PHILLIPS

27 ans
2019 Cap Hit : Free Agent
24 Tackles – 1 Sack – 4PD


Philips a été signé par Buffalo par le biais des Waivers après la Week 4 et il a été incontestablement une bonne pioche. Très irrégulier, il est néanmoins capable de sortir de gros plays aussi bien contre la course qu'en pass-rush. Avec le départ de Kyle Williams, il a une chance de devenir titulaire comme 3-Technique l'an prochain et un prove-it deal d'un an pourrait être une excellente idée pour le tirer encore vers le haut.

STAR LOTULELEI

29 ans
2019 Cap Hit : 11.5M$
Signé jusqu'en : 2022
17 Tackles – 1PD


Star Lotulelei est assez critiqué par les fans des Bills, essentiellement parce qu'il est excessivement compliqué d'évaluer l'apport d'un joueur de ce type. Lotulelei ne s'occupe absolument pas de rusher le QB, il est là pour se charger des bloqueurs adverses afin de permettre à ses coéquipiers de faire des plays. Et dans une ligne défensive des Bills qui ne compte pas de joueurs réellement dominants, son apport est important. A l'heure actuelle, il est le joueur le plus cher de tout l'effectif signé pour 2019, ce qui est évidemment beaucoup. Mais la saison passée, Marcell Dareus lui aussi était fortement critiqué, dans un rôle relativement similaire. Pourtant, son départ a été la cause directe d'un effondrement immédiat de la défense contre la course. Il est probable que sans Lotulelei, le résultat serait semblable.





DEFENSIVE ENDS



JERRY HUGHES

30 ans
2019 Cap Hit : 10.4M$
Signé jusqu'en : 2019
37 Tackles – 7 Sacks – 3FF – 1PD

Fût un temps où Hughes était accompagné sur la ligne par Mario Williams, Marcell Dareus et Kyle Williams dans un line-up qui faisait peur à toutes les attaques de la ligue. Mario Williams et Marcell Dareus sont partis, Kyle Williams a vieilli et a pris sa retraite mais Hughes a step-up de manière spectaculaire pour devenir la principale menace en provenance de la ligne des Bills. Si les stats ne lui rendent pas forcément honneur, c'est parce qu'il est au centre de l'attention de l'adversaire. Cela ne l'empêche pourtant pas d'être une présence très perturbante aussi bien dans le pass-rush que dans la défense contre la course, l'attention qu'il draine rendant aussi la vie bien plus facile à ses coéquipiers. Hughes n'arrête jamais son effort, a considérablement baissé le nombre de bêtes pénalités qu'il s'attirait dans le passé et, à 30 ans, semble au sommet de son art.


SHAQ LAWSON

24 ans
2019 Cap Hit : 3.3M$
Signé jusqu'en : 2019
30 Tackles – 4 Sacks – 2 FF – 6 PD

Il aura fallu 3 saisons à Lawson pour enfin, en partie, se montrer digne de sa sélection au premier tour de la draft. Avant tout excellent contre la course, il a effectué d'énormes progrès dans le pass rush, presque au point d'obtenir la seconde place de titulaire en bout de ligne. Il s'est aussi révélé précieux en déviant pas mal de ballons sur la ligne de scrimmage, donnant ainsi aux playmakers de l'arrière des possibilités de récupérer le ballon prématurément. Il aura l'occasion de se battre pour une place de titulaire lors du prochain training camp. Entamant la dernière année de son contrat rookie, un gros chèque en perspective le motivera certainement à progresser encore en 2019.


TRENT MURPHY

28 ans
2019 Cap Hit : 8.5M$
Signé jusqu'en : 2020
24 Tackles – 4 Sacks – 2 FF – 1 PD

Les Bills ont pris un gros risque en début de saison en donnant 23M$ sur 3 saisons à un joueur sortant d'un MCL. A moitié rétabli, Murphy a par après eu à faire avec une blessure à la hanche puis de nouveau au genou. Quand il est en bonne forme physique, ce qui est malheureusement trop rare, Murphy est un bon complément à Jerry Hughes. L'émergence de Shaq Lawson le poussera à se battre pour sa place de titulaire en 2019, ce qui sera tout bénéf' pour la franchise s'il parvient à rester fit.


EDDIE YARBROUGH

25 ans
2019 Cap Hit : Exclusive Rights Free Agent
29 Tackles

Yarbrough était la bonne surprise de la saison dernière, parvenant à se faire une place dans les 53 pour ensuite signer une excellente saison. Même s'il fait toujours partie de la rotation en DE, son apport contre la course ne compense pas son manque de productivité quand il s'agit de rusher le passeur. Il devra gagner sa place au training camp, sans doute contre le rookie Mike Love.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 23:20

Image


Buffalo Bills - bilan 2018


________________________________________________________________________________________________________________________________

(8) - Les joueurs défensifs (2)



LINEBACKERS




LORENZO ALEXANDER

36 ans
2019 Cap Hit : 3,75M$
Signé jusqu'en : 2019
73 Tackles – 6,5 Sacks – 1 FF – 3 FR – 2 INT – 9 PD

Alexander est un cas à part, progressant d'année en année alors qu'il a déjà 35 ans. Il avait un peu galéré en 2017 avant de s'affirmer à nouveau comme un joueur essentiel cette saison. L'émergence de Matt Milano a permis au coach McDermott d'utiliser Alexander moins souvent, et dans un rôle plus libre. LoRax a excellé dans tous les domaines : rush, coverage et run, en plus d'être un leader incontesté dans le vestiaire et de faire sa part en Special Teams.

A peine la saison finie, il a été resigné par les Bills pour une année supplémentaire. Sa ligne de stats parle pour lui. Avec le départ de Kyle Williams, sa voix sera essentielle dans le vestiaire à l'avenir



MATT MILANO

25 ans
2019 Cap Hit : 710K$
Signé jusqu'en : 2020
78 Tackles – 1 Sack – 3 FR – 3 INT – 7 PD


Buffalo a touché de l'or en sélectionnant Milano au 5ème tour de la draft en 2017. Il avait commencé à montrer tout son potentiel à la fin de sa saison rookie avant de confirmer cette année et de s'imposer en tant que titulaire. Il a signé quelques matchs moins réussis mais s'est découvert de véritables qualités de playmaker, à la fois contre le run et la passe. Il s'est salement blessé (jambe cassée) en fin de saison mais sera à nouveau une force dans la défense des Bills en 2019.

TREMAINE EDMUNDS

20 ans
2019 Cap Hit : 2,9M$
Signé jusqu'en : 2021
121 Tackles – 2 Sacks – 2 FF – 2 INT – 12 PD


Les Bills ont trade-up pour sélectionner Edmunds en milieu de 1er tour, et s'il est encore loin d'avoir montré tout son potentiel, il a déjà été l'auteur d'une très bonne saison rookie à une position difficile alors qu'il est à peine âgé de 20 ans...

Il a galéré en début de saison, menant certains à se demander si la franchise avait fait le bon choix, avant de sortir une deuxième moitié de saison de très haute volée, surtout en coverage. Edmunds est doté de qualités physiques hors-norme et s'il améliore le côté mental de son jeu, il sera le point central de la défense de Buffalo pour les 10 ou 15 ans à venir.


JULIAN STANFORD – COREY THOMPSON – DEON LACEY



Vétérans ou rookies non draftés, ceux-ci ont essentiellement joué en Special Teams sans impact particulier.inants, son apport est important. A l'heure actuelle, il est le joueur le plus cher de tout l'effectif signé pour 2019, ce qui est évidemment beaucoup. Mais la saison passée, Marcell Dareus lui aussi était fortement critiqué, dans un rôle relativement similaire. Pourtant, son départ a été la cause directe d'un effondrement immédiat de la défense contre la course. Il est probable que sans Lotulelei, le résultat serait semblable.
Modifié en dernier par Chaové le sam. 9 mars 2019 00:37, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 23:39

Image


Buffalo Bills - bilan 2018


________________________________________________________________________________________________________________________________

(9) - Les joueurs défensifs (3)



CORNERBACKS




TRE'DAVIOUS WHITE

24 ans
2019 Cap Hit : 2,75M$
Signé jusqu'en : 2020
54 Tackles – 2 INT – 8 PD

Avec Tre White, les Bills continuent leur (récente) habitude de drafter d'excellents cornerbacks là où on ne les attends pas (Stephon Gilmore, Ronald Darby,...). Pour sa saison sophomore, White a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui après sa campagne rookie, même s'il a connu un coup de moins bien en fin de saison. Leslie Frazier ne joue pas un coverage man-to-man systématiquement, mais c'est la plupart du temps White qui est chargé de s'occuper du meilleur receveur adverse, pour d'excellents résultats. Quand il est en forme, il fait partie des meilleurs à son poste. S'il confirme à l'avenir, les Bills tiendront une pièce maîtresse de leur défense pour une longue période.


TARON JOHNSON


22 ans
2019 Cap Hit : 730K$
Signé jusqu'en : 2021
42 Tackles – 1 Sack – 1 FF – 1 INT – 3 PD


Un autre choix dans le mille au poste de CB, et pour un petit 4ème tour seulement. Le poste de Slot est un de ceux qui ont vu leur niveau de jeu progresser de façon spectaculaire de 2017 à 2018 chez les Bills, grâce à Taron Johnson. Choix critiqué car il ne comblait pas vraiment un need, le jeune joueur de Weber State a vite fait taire les critiques avec d'excellentes qualités de coverage et surtout de tackling, empêchant les jeux courts de se développer en des progressions dangereuses. Ses performance très régulières sont une grosse source de confiance pour la suite.


LEVI WALLACE

24 ans
2019 Cap Hit : 570K$
Signé jusqu'en : 2019
38 Tackles – 1 FF – 3 PD


Selon PFF, Levi Wallace est le meilleur rookie-CB de toute la NFL en 2018. Pas mal pour un mec non-drafté qui n'a commencé à jouer qu'en Week 11 et qui était vu il y a trois mois encore comme le remplaçant du remplaçant au poste de CB2.

Wallace diagnostique bien le play devant lui, est un excellent tackleur et a de très longs bras lui donnant l'avantage dans les un-contre-un. Il doit évidemment encore beaucoup progresser et gagner en force brute mais avec lui, Johnson et White, Buffalo pourrait bien avoir (potentiellement) une des meilleurs secondaries pour les années à venir.


RYAN LEWIS

25 ans
2019 Cap Hit : 570K$
Signé jusqu'en : 2019
15 Tackles – 2 FF – 3 PD

Réclamé sur le waiver après son cut par les Patriots, Lewis a commencé comme Slot-CB avant de passer sur l'extérieur. Se basant avant tout sur sa vitesse, il s'y est montré meilleur que Philip Gaines avant de se faire prendre la place par Levi Wallace. Il y a toutefois possibilité qu'il s'améliore pendant l'offseason afin de devenir un bon back-up.


LAFAYETTE PITTS – DENZEL RICE – PHILLIP GAINES – VONTAE DAVIS



Pitts et Rice sont des joueurs de Special Teams. Gaines avait un rôle bien plus important, celui de CB2. Après plusieurs matchs compliqués, il a été coupé après deux PI défensives extrêmement coûteuses, cédant sa place à Ryan Lewis. Quant à Vontae Davis, il restera dans l'histoire comme un joueur ayant eu la grande audace de prendre sa retraire en plein match, au tout début de la saison...



SAFETIES




JORDAN POYER


28 ans
2019 Cap Hit : 4,3M$
Signé jusqu'en : 2020
100 Tackles – 2 Sacks – 1 FF – 4 INT – 6 PD

Poyer est certainement un des S les plus sous-estimés de la ligue même s'il vient de sortir une très grosse saison pour la deuxième fois consécutive. Il est efficace contre la passe, tackle très bien et lit à la perfection les yeux du QB adverse, en plus d'être un playmaker extrêmement dangereux, tout ça pour un cap hit de 3,8M$. Son duo avec Micah Hyde est certainement un des meilleurs en NFL.



MICAH HYDE


28 ans
2019 Cap Hit : 6,6M$
Signé jusqu'en : 2021
58 Tackles – 2 INT – 5 PD

Un joueur qui n'a pas la trempe d'une star, mais qui maîtrise absolument toutes les facettes de sa position. La force principale de Hyde est sa régularité, il sort très rarement des plays sensationnels mais ne se rate jamais et constitue une présence rassurante en tant que dernier rideau. Il est la principale raison au fait que les Bills ont concédé très peu de gros gains tout au long de la saison.



RAFAEL BUSH


32 ans
2019 Cap Hit : 1,8M$
Signé jusqu'en : 2019
46 Tackles – 1,5 Sacks

Bush est un joueur polyvalent qui peut jouer Safety ou dans le Slot, ce qui s'est avéré utile quand Taron Johnson et Micah Hyde ont du quitter le terrain. En aucun cas il ne devrait être promu titulaire mais il fait très bien son boulot quand il le doit, et joue également sur les phases d'équipes spéciales.



DEAN MARLOWE – SIRAN NEAL



Neal a été choisi au 5ème tour de la dernière draft. Il a pour lui des qualités athlétiques exceptionnelles mais il est interpellant qu'il se soit retrouvé seulement 5ème Safety dans le Depth Chart. Lui et Marlowe se battront pour le 4ème spot la saison prochaine.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » ven. 8 mars 2019 23:42

Image


Buffalo Bills - bilan 2018


________________________________________________________________________________________________________________________________

(10) - Special Teams



S'il y a bien un secteur de jeu sous-évalué, c'est bien celui des Special Teams. Il est pourtant ô combien important, a fortiori pour une équipe comme Buffalo qui peine à avancer en attaque et à s'assurer des field positions confortables. Un kicker fiable, des retours efficaces et une équipe de couverture sont alors des éléments indispensables afin de procurer à l'équipe de scorer des points ou d'en prendre moins facilement. Point fort de la franchise depuis quelques années, 2018 fut à plusieurs égards une down year...

Peu de choses à reprocher au principal botteur, pourtant. Stephen Hauschka est un des tout meilleurs kickers en NFL (22/28 FG, 25/26 XP) et est un véritable atout pour cette équipe. Hyper-fiable y compris à 50 yards et plus de distance, son année 2018 a été statistiquement moins bonne en raison d'une fin de saison pourrie par une blessure, 5 derniers matchs durant lesquels il a commis 6 de ses 7 erreurs... L'an passé, il avait battu le record de la plus longue série de Fields Goals réussis à 50+.

Circonstances atténuantes pour la punting unit, qui a vu défiler successivement Corey Bojorquez, Colton Schmidt et Matt Darr en raison de blessures. Si Bojorquez était prometteur en dépit de quelques erreurs, Buffalo finit l'année à la 31ème place de la ligue en Net Average, 25ème en punts retournés et 22ème en yards concédés sur retour.

C'est plutôt sur retour de coups de pieds et en couverture que l'équipe a péché : 24ème place en yards sur retours de kicks (1 Fumble), 21ème en retours de punts avec Fumbles pour faire joli et s'offrir une belle 3ème place de la ligue à ce niveau. L'absence d'un retourneur attitré a réellement été préjudiciable à l'équipe et ce poste constituera un des nombreux spots à remplir correctement à l'orée de la saison 2019.

Mais le principal du travail devra être alloué à la couverture des retours adverses, qu'elle concerne les KO ou les punts. Trop souvent, des adversaires qui n'en demandaient déjà pas tant se sont retrouvés avec une field position très avantageuse en raison d'un coverage douteux, de défenseurs hors de position, de tackles manqués,... Les Bills, si prompts à provoquer des turnovers adverses en défense, n'ont pas été capables d'en faire autant cette année dans ce secteur de jeu, donnant beaucoup trop souvent ce beau rôle à l'adversaire. Un fusible a déjà sauté en la personne du coordinateur Danny Crossman. Une chose est sûre, c'est que cela ne sera probablement pas suffisant.

Avatar du membre
Chaové
Joueur universitaire
Messages : 33
Enregistré le : mer. 8 août 2018 10:45
Équipe favorite : : Buffalo Bills

Re: [ AFC East ] Buffalo Bills

Message par Chaové » sam. 9 mars 2019 00:07

Image


Buffalo Bills - bilan 2018


________________________________________________________________________________________________________________________________

(11) - Les trous à combler


Malgré les belles promesses entrevues cette année, Buffalo est encore loin du compte en ce qui concerne le fait de retrouver les Playoffs ou même une saison positive. Si la défense semble en très bonne voie de devenir une des meilleures de la ligue, son pendant offensif est absolument nulle part, avec des trous énormes, nombreux, voire les deux à la fois... Voici les principaux postes sur lesquels le Front Office de Buffalo doit absolument porter son attention.



OT

Dion Dawkins avait sorti une saison rookie prometteuse en LT, mais sa seconde a été bien en dessous des attentes placées en lui. Au point que lui-même a reconnu qu'il aurait besoin d'élever son niveau de jeu de façon spectaculaire en 2019. Qu'il reste à son poste ou qu'il soit transféré à droite, le poste de Tackle chez les Bills est la principale faiblesse de l'attaque.

Au vu de la classe de Free Agents relativement pauvre et du prix qu'il faudra aligner pour en attirer ses meilleurs éléments, un passage par la Draft sera peut-être indispensable. Le 9ème choix est à peu de choses près à la jonction du need et du BPA. A voir...


OG

Quand on dit que la ligne est un problème chez les Bills, c'est pas à moitié. John Miller était vaguement compétent mais il est libre de tout contrat. Wyatt Teller a montré 2-3 bonnes choses pendant son année rookie mais rien de fou non plus. Le jeu de course n'a pas avancé en 2018 et il est indispensable d'investir dans du gros lard, à la Draft, en FA, ou probablement les deux...



WR

Une fois Josh Allen bien protégé, il serait de bon ton de lui trouver quelqu'un à qui lancer le ballon...Zay Jones progresse mais ne vaudra sans doute jamais plus qu'un bon WR2. Robert Foster a signé une excellente fin de saison sortie de nulle part mais rien ne permet d'affirmer qu'il confirmera. Derrière eux, c'est à peu près le néant.

L'expérience Kelvin Benjamin ayant été un fiasco et l'option Antonio Brown rayée, Buffalo serait bien inspiré de mettre le paquet sur un bon FA et d'investir un 2ème ou 3ème tour sur une jeune promesse.


DT

Jordan Phillips a été resigné, ce qui est une très bonne chose, mais en aucun cas il ne peut constituer la principale menace à l'intérieur maintenant que Kyle Williams est parti. Dans une draft blindée de talent sur la ligne, il serait tentant de sélectionner un gros prospect dès le premier tour, mais ce sera au risque de passer sur un top-OL. Impossible de savoir à l'avance ce que les Bills vont faire, mais le choix sera dur.


TE

L'expérience Charles Clay a été mitigée, et cette saison 2018 aura convaincu le Front Office de le couper. Avec un jeune QB comme Josh Allen, une cible sûre ne serait vraiment pas du luxe pour développer le jeu court.


RB – LB – CB

LeSean McCoy n'est pas éternel. On peut espérer que sa mauvaise saison était surtout dûe à une ligne offensive pourrie, mais rien n'est moins sûr à son âge. Buffalo serait bien inspiré également de trouver une option valable au poste de LB car Alexander jouera en 2019 sa dernière saison, et Matt Milano revient d'une sale blessure. Enfin, un peu de concurrence chez les CB ne serait pas du luxe même si cela ne constitue absolument pas une urgence.

Répondre